Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dax : il mord sévèrement le doigt de sa compagne pour une histoire de pizza

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Un homme d'une vingtaine d'années sera jugé ce jeudi après-midi en comparution immédiate à Dax. Il a été déferré au parquet ce mercredi matin. Le week-end dernier, il a sévèrement mordu le doigt de sa compagne, lui arrachant un bout d'ongle et de la peau rendant l'os visible à l’œil nu.

Le palais de justice de Dax
Le palais de justice de Dax © Radio France - Valérie Mosnier

Dax, France

La victime, une femme d'une trentaine d'années, s'est vue prescrire 10 jours d'ITT. Elle passe la soirée de samedi dans un pavillon à Dax, avec son compagnon et d'autres personnes. Les pompiers sont avertis vers 6h30, le lendemain. La soirée a été visiblement très festive, avec beaucoup d'alcool

Le couple, lui est âgé de 24 ans, elle dix ans a de plus, a donc beaucoup bu quand l'homme reproche à sa compagne de manger une pizza au chorizo parce que c'est du porc. Il veut alors lui saisir le morceau, mais elle ne se laisse pas faire. Il lui donne des gifles et lui mord l'auriculaire. A tel point qu'un bout d'ongle est arraché, ainsi que de la peau. L'os est visible à l’œil nu.

Déjà connu pour des faits de violences

Quand la police arrive sur place, l'homme a pris la fuite. Il est interpellé chez sa mère à environ 20 kilomètres de Dax. Placé en garde à vue, il conteste le motif religieux, qui n'a d'ailleurs pas été retenu par le parquet. 

L'homme de 24 ans sera jugé ce jeudi après-midi en comparution immédiate pour ces faits de violences, mais aussi pour ceux commis sur une ex-copine, qui, elle aussi, avait porté plainte. Déferré au parquet ce mercredi matin, il a été placé en détention en attendant l'audience.