Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Chasse : le procès de "l'homme à la pelle" a lieu ce jeudi à Dax

mercredi 8 février 2017 à 17:10 - Mis à jour le mercredi 8 février 2017 à 18:51 France Bleu Gascogne et France Bleu

Ce jeudi, Jean-Marc Dutouya est jugé à Dax (Landes) pour avoir donné un coup de pelle à un militant de la LPO venu détruire des matoles sur sa propriété. Son fils et son frère comparaissent également pour violences. Ils se disent victimes d'un coup de communication d'Allain Bougrain-Dubourg.

Eric le fils et Allain Bougrain Dubourg devant les caméras
Eric le fils et Allain Bougrain Dubourg devant les caméras © AFP

Dax, France

L'image dévastatrice a fait le tour du monde : Jean-Marc Dutouya en slip, armé d'une pelle, tentant de repousser des militants de la Ligue de Protection des Oiseaux.

Le 9 novembre 2015, le "slipgate" débute au petit matin, en présence de journalistes de l'AFP et de caméras de France Télévision embarqués par Allain Bougrain-Dubourg. Le net déborde immédiatement de parodies dégradantes et l'agriculteur landais devient "l'homme en slip".

A la demande de la famille, nous ne republieront pas cette image.

Dutouya est devenu "l'homme en slip" - Aucun(e)
Dutouya est devenu "l'homme en slip" - Le Petit Journal

A la veille du procès, les Dutouya veulent tourner la page. Eric, le fils de 33 ans, prend la parole sur France Bleu Gascogne. Il comparaît devant le tribunal avec son frère et son oncle Patrick, pour "violences".

Des gens pénètrent chez vous sans autorisation et l'image fait le tour du monde. Les parodies se multiplient sur les réseaux sociaux, et ça fait mal—Eric, le fils

Les landais ont porté plainte pour violation du droit à l'image et de leur propriété. Ils ont également demandé des poursuites contre les militants qui ont fait tomber par terre la mamie de 87 ans. La procédure n'a pas encore abouti.

Je n'ai jamais vu mon père dans cet état, lui qui est si fort d'habitude. Pendant une semaine, il n'a plus parlé. On était tous sous calmants

"Ca fait vraiment mal. Est-ce que ça va s'arrêter un jour ?", Erric Dutouya

Au procès de Dax ce jeudi 9 février, chaque partie diffusera des reportages qui montrent soit la violence de l'altercation soit la provocation de la part des militants spécialisés dans les opérations commandos. Henri Emmanuelli, le président du conseil départemental des Landes, avait dénoncé à l'époque "un braconnage médiatique".

Pour les défenseurs d'Allain Bougrain-Dubourg, tous les moyens sont bons pour faire respecter la loi, l'interdiction de ces chasses traditionnelles landaises avec des pièges, les matoles, qu'ils sont venus détruire.

C'est très dur à vivre, on dort mal. Eux (la LPO) ils ont l'habitude, ils sont très procéduriers

La famille Dutouya veut tourner la page : "On a rien à se reprocher, explique le fils Eric. "Qu'on en finisse une bonne fois pour toutes. C'est très dur à vivre, on dort mal. Eux sont des procéduriers qui ont l'habitude des procès. Nous, nous descendons dans l'arène et nous ne savons pas comment réagir. J'espère que la justice va nous comprendre."

De très nombreux chasseurs sont attendus en soutien devant le palais de justice de Dax, à partir de 13h30 ce jeudi 9 février 2017.