Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Manque d'effectifs chez les pompiers, la caserne de Vero fermée temporairement

-
Par , , France Bleu RCFM

La caserne de Vero devrait rouvrir dans quelques jours, mais sa fermeture temporaire traduit les difficultés que rencontrent les services de secours, notamment dans la vallée de la Gravona.

Face aux manque d'effectifs la caserne de Vero a fermé temporairement
Face aux manque d'effectifs la caserne de Vero a fermé temporairement © Radio France - RadioFrance

Corse

Fêtes de fin d'année, maladies, départs en vacances, baisse des effectifs chez les volontaires, une conjonction de plusieurs événements a conduit à la fermeture temporaire du centre d'intervention et de secours de Vero, situé dans la plaine de Peri, à une vingtaine de kilomètres au nord d'Ajaccio. 

Pas d'inquiétude pour la population

La réouverture est prévue lundi prochain, et comme solution transitoire, la direction du service d'incendie et de secours de Corse-du-Sud a décidé de renforcer les moyens opérationnels à la caserne de Bocognano. Pas d'inquiétude donc pour la population de cette région. 

Toutefois, ces manques réguliers d'effectifs volontaires sont souvent pénalisant pour le dispositif opérationnel, « dans le rural mais aussi dans l'urbain », précise le colonel Christophe Magny, directeur adjoint du service d'incendie et de secours de Corse-du-Sud. « On a l’obligation d’avoir des gens en bonnes conditions physiques, en bon état de santé et bien sûr ayant les formations nécessaires et puis chacun a ses obligations familiales, professionnelles etc…»

Christophe Magny, directeur adjoint du service d'incendie et de secours de Corse-du-Sud

Recruter des volontaires

« Chaque année on a du recrutement de pompiers volontaires », ajoute Christophe Magny, « l’an dernier on en a eu plus de 80 », mais entre le temps consacré à la formation et le manque de turn-over cela n’est pas toujours suffisant. « On est aujourd’hui sur des personnels qui font environ 10 ans d’activité en tant que pompiers volontaires, l’objectif est de se rapprocher de la moyenne nationale qui est de 11 à 12 ans ». 

Un centre unique pour la vallée de la Gravona?

Le maire de Vero, Christian Leca, plaide pour sa part pour la création d'un centre de secours unique pour toute la vallée de la Gravona, ce serait, selon lui, logique compte tenu de l'essor démographique. «L’idéal serait de fusionner les centres de Vero et de Bocognano», explique-t-il, « et de faire un centre dans la vallée, par exemple au pont d’Ucciani. Un centre unique avec des pompiers professionnels, _ça réglerait le problème. Lorsque l’on regarde les chiffres de l’INSEE, la population dans la vallée de la Gravona est en constante augmentation, il y a de plus en plus de voitures, de plus en plus d’accidents, de la route, de la vie, et cela nécessiterait bien évidemment un gros centre qui serait spécialisé pour la vallée_ ». 

Christian Leca, maire de Vero

La caserne de Vero devrait être à nouveau opérationnelle à partir du lundi 7 janvier.