Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le pompier instructeur et entraîneur de rugby jugé à Pau pour avoir agressé sexuellement des adolescents

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

Cet homme de 48 ans était instructeur pour jeunes pompiers et éducateur dans le club de rugby Nord Béarn. Il comparait ce jeudi pour agressions sexuelles et corruptions de mineurs en 2014. Les jeunes garçons avaient 14 et 15 ans.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Un homme de 48 ans est jugé ce jeudi après-midi à Pau pour une série d'agressions sexuelles et de corruptions de mineurs. Dans le dossier il y a sept victimes, des jeunes garçons qui avaient 14 et 15 ans. Les faits remontent aux trois derniers mois de 2014. Pour ces adolescents qui était jeunes pompiers et rugbymen, il était leur instructeur et leur entraineur de rugby.

Les victimes sont des jeunes garçons qui étaient cadets dans le club Nord Béarn, et jeunes sapeurs pompiers. Il leurs proposait donc de les héberger le vendredi soir après l'entraînement, pour les conduire le samedi matin aux enseignements de sapeur pompier à la caserne. Avant souvent de les conduire aux matchs du samedi après midi.

Chez lui, les adolescents racontent qu'ils buvaient, fumaient et regardaient des films pornographiques. Il leur faisait des cadeaux, et il y a eu aussi des attouchements. Ca a duré trois mois. Et puis le club a commencé à trouver le comportement de l'éducateur un peu trop familier. Il a entendu des rumeurs aussi. Les gendarmes ont été alertés et les jeunes ont fini par parler. Il avait une grosse emprise sur eux et parfois aussi sur les familles dont il avait gagné la confiance. 

Pendant toute la trop longue instruction, six ans, il a nié les faits. Il a déjà été condamné pour des faits similaires, dans les années 90. Après une période de détention préventive, il comparait libre sous contrôle judiciaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess