Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De faux mineurs démasqués à Angoulême

-
Par , France Bleu La Rochelle

A Angoulême, deux migrants prétendaient avoir 16 ans, afin de bénéficier d'aides réservées aux mineurs. Ils en avaient beaucoup plus. Ils ont été démasqués cette semaine par les policiers.

Illustration - Police
Illustration - Police © Maxppp - Maxppp

Angoulême, France

Deux hommes qui cherchaient à se faire passer pour des migrants mineurs non accompagnés ont été démasqués cette semaine par la police d'Angoulême. Ces deux hommes espéraient ainsi avoir droit à l'aide sociale à l'enfance. Mais de manière assez outrancière pour l'un des deux.

Tous les deux se sont présentés mardi au commissariat d'Angoulême, avec l'intention de demander la protection de l'Etat, en tant que migrants mineurs. Seulement, face à l'afflux de ce genre de demandes, les policiers poussent désormais beaucoup plus loin leurs investigations. Et cherchent à vérifier précisément l'âge des demandeurs.

Le premier, un Malien, assurait ainsi être né en 2003 et avoir donc 16 ans. Mais les policiers angoumoisins ont découvert qu'il avait déjà été enregistré en Espagne. Et qu'il a en réalité... 21 ans.

Le deuxième est Guinéen. Lui aussi affirmait avoir 16 ans. Mais lui aussi avait déjà fait une demande de visa en Espagne. Où il avait alors présenté son passeport. Sur lequel figue sa date de naissance. Et lui est né en... 1972, il a donc 47 ans et non pas 16. Il a été placé au centre de rétention administratif de Rennes où il attend maintenant son expulsion.