Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

De faux policiers braquent un magasin près de Rouen, ils repartent avec 45.000 euros

Un employé du magasin Action de Maromme, près de Rouen, s'est fait braquer par de faux policiers ce dimanche soir. Trois individus, à bord d'une voiture avec un gyrophare, se sont présentés comme étant de la brigade des stups. Ils se sont fait remettre les 45.000 euros contenus dans le coffre.

3 individus cagoulés se sont fait passer pour des policiers.
3 individus cagoulés se sont fait passer pour des policiers. © Radio France - Frédéric Fleurot

Maromme, France

Il est 19h10 ce dimanche quand le gérant adjoint d'Action de Maromme quitte le magasin. Il part à pied, en direction du domicile de ses parents. 

Il se fait intercepter en chemin par un véhicule avec un gyrophare bleu sur le toit. Trois individus cagoulés en sortent. Ils se présentent comme la brigade des stups. 

Ils plaquent l'homme contre la voiture, lui mettent une cagoule sur la tête et lui attachent les poignets avec des colliers de serrage en plastique, de type serflex.  

L'employé d'Action est poussé à l'intérieur du véhicule, les individus lui annoncent qu'en réalité ce sont des braqueurs. Et qu'il a intérêt à coopérer car une deuxième équipe se trouve chez ses parents. Ce qui est faux.  

Une grosse somme d'argent dans le coffre en raison de la grève

Retour donc au magasin. Les malfaiteurs prennent d'abord soin de saccager le système de vidéo surveillance. Puis, le gérant adjoint ouvre le coffre fort. Il y a à l'intérieur 45.000 euros dans plusieurs sacs.  

Le magasin détient rarement une telle somme. Mais avec la grève la semaine dernière, le camion de transports de fonds n'est pas passé chercher l'argent comme à l'habitude.  

Les braqueurs ont-ils agi par hasard ? Ou ont-ils été bien renseignés ? L'enquête de police est chargée de le déterminer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu