Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

De l'abbaye aux parkings : une seule gestion pour le Mont-Saint-Michel

mardi 17 juillet 2018 à 20:25 Par Juliette Lemeunier, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Edouard Philippe a tranché : lePremier ministre opte pour la création d'un EPIC, un établissement public national, pour que le Mont-Saint-Michel soit administré par une seule et même structure.

Le Mont-Saint-Michel
Le Mont-Saint-Michel © Maxppp -

Le Mont-Saint-Michel, France

C'est Bernard Cazeneuve, alors Premier ministre, qui avait lancé, en avril 2017, cette idée de créer un EPIC pour que la gouvernance de la Merveille soit unique. Aujourd'hui, la gestion de ce Mont Saint Michel, l'un des sites touristiques les plus visités en France, est entre les mains de plusieurs structures. Il y a d'un côté le Centre des Monuments Nationaux qui gère l'abbaye, et empoche la recette des visites ( jusqu'à 7 millions de bénéfices par an).  Et de l'autre, un syndicat mixte qui s'occupe des parkings. Ce syndicat mixte regroupe la Région Normandie, le Département de la Manche, la Région Bretagne et le Département d'Ille-et-Vilaine et les communes autour du Mont-Saint-Michel.   

Un courrier adressé aux élus locaux 

Dans un courrier envoyé aux élus locaux la semaine dernière, voilà ce qu'écrit Edouard Philippe: "Le développement de la baie du Mont-Saint-Michel est un enjeu majeur pour l’attractivité touristique de notre pays et pour le développement des territoires qui l’environnent, c’est donc pourquoi j’ai décidé de confirmer la création de l’Établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) national du Mont-Saint-Michel." L'idée, c'est que cette EPIC ait la maîtrise sur "la programmation culturelle, touristique et commerciale, la sécurité du public et la politique tarifaire. "

Faire des économies 

Cet établissement public a notamment un objectif : faire des économies. Le directeur général de l'EPIC va devenir l'administrateur de l'abbaye du Mont Saint Michel, qui rapporte beaucoup d'argent. Les recettes dégagées par les visites du lieu pourront donc servir notamment à promouvoir le Mont.

Et ça, c'est une très bonne nouvelle pour les élus locaux, notamment le maire d'Avranches, David Nicolas, et le sénateur de la Manche, Philippe Bas. "Il est exigé que cet établissement se finance avec une partie des ressources de l'abbaye, insiste Philippe Bas. Il faudra une convention financière très claire". Les collectivités, qui injectent de l'argent sur le site, veulent elles aussi en tirer des bénéfices. 

Les élus locaux précisent aussi qu'ils veulent être bien représentés dans cet établissement public.