Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De la prison ferme pour une agression raciste à Limoges

lundi 4 juin 2018 à 19:08 Par Nathalie Col, France Bleu Limousin

Un homme de 55 ans a été condamné ce lundi à 14 mois de prison ferme pour une agression à caractère raciste dans un bus de Limoges.

La salle des pas perdus de la cité judiciaire de Limoges
La salle des pas perdus de la cité judiciaire de Limoges © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Retour à la case prison pour un homme de 55 ans condamné à 14 mois de prison ferme ce lundi par le tribunal correctionnel de Limoges ce lundi. Jeudi dernier, il avait craché sur des voyageurs et proféré des insultes racistes dans un bus du réseau TCL à Limoges. Jugé en comparution immédiate, il a multiplié les formules de regrets, sans vraiment réussir à expliquer son comportement. Ce jour-là, il précise qu'il devait aller à Brive pour s'inscrire dans une agence d'intérim mais qu'il n'a pas pu prendre le train à cause de la grève des cheminots. Il a donc déversé sa colère sur les passagers de la ligne 10, dans le quartier de Beaubreuil.

L'homme déloge d'abord un lycéen, puis crache sur un autre. Une femme d'origine gabonaise tente alors de calmer le jeu. Il lui assène quatre coups de poing et profère des insultes racistes à son encontre. "Je ne suis pas raciste. Mais elle n'avait pas à se mêler de ma conversation" explique le prévenu dont les propos décousus finissent même par agacer son avocate. L'homme écoppe aussi d'une interdiction de séjourner en Haute-Vienne durant deux ans. Il avait déjà été condamné pour une agression raciste dans une laverie, l'an dernier à Limoges.