Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De la prison ferme requise contre des policiers marseillais accusés de cambriolage

-
Par , France Bleu Provence

Entre 12 et 18 mois de prison ferme requis ce vendredi contre trois policiers marseillais accusés de cambriolage. En février 2017, alors qu'ils sont en service, ils défoncent la porte d'un appartement pour voler l'argent d'un trafic de stupéfiants. Le jugement sera rendu le 14 septembre.

Entre 12 et 18 mois de prison ferme requis contre trois policiers marseillais
Entre 12 et 18 mois de prison ferme requis contre trois policiers marseillais © Radio France - Marc Bertrand

Trois policiers marseillais passés de l'autre côté. Accusés de cambriolage, ils encourent de la prison ferme. L'histoire remonte au 4 février 2017. Aux alentours de 22 heures, les trois hommes défoncent la porte d'un appartement, en tenue et en service, pour trouver l'argent d'un trafic de stupéfiants. 

Selon leurs informations, ce logement est un appartement "nourrice", servant à cacher l'argent de la drogue. L'endroit est vide. "S'il y en avait eu, on l'aurait pris", reconnaît  l'un des prévenus, policier depuis 18 ans, mais sous le coup d'une procédure de surendettement. "J'ai pété les plombs, alors que la police c'était toute ma vie", a-t-il regretté.

Révoqués de la police

Des peines de trois ans de prison avec, entre 12 et 18 mois fermes, ont été requises contre ces trois policiers, membres de l'équipage de police secours nuit. Ils ont été révoqués de la police. Le jugement sera rendu le 14 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess