Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De mystérieux ronds verts tagués en Corrèze : y a-t-il des "complotistes" dans le département ?

-
Par , , France Bleu Limousin

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes, dans plusieurs départements, après la découverte de "ronds verts" tagués dans des lieux publics. En Corrèze, les autorités confirment des "constatations" de ces signes, visiblement réalisés à l'appel d'un collectif considéré proche des milieux "complotistes".

"Ronds verts" tagués dans les Landes
"Ronds verts" tagués dans les Landes © Radio France - Leïla Benjelloun

Plusieurs enquêtes ont été ouvertes dans le département du Lot, voisin du Limousin, après la découverte de "ronds verts" tagués sur des "routes, ouvrages d'art et bâtiments" dans ce département, comme dans plusieurs autres départements de France, notamment dans l'Ouest et le Sud-Ouest. La gendarmerie du Lot a indiqué que "plusieurs enquêtes sont en cours" pour "dégradations par inscriptions, signes ou dessins" suite à des plaintes de collectivités territoriales ou de particuliers. La gendarmerie du Lot a également indiqué que d'autres enquêtes ont été ouvertes, notamment dans l'Aveyron, la Corrèze, la Dordogne et le Tarn. Des inscriptions identiques ont aussi été découvertes, en nombre relativement important, dans les Landes.

Des ronds verts repérés à Tulle et à Chameyrat

En Corrèze, les autorités confirment pour l'instant de simples "constatations" de la présence de ces ronds verts, repérés notamment sur la commune de Chameyrat, le long de la route principale qui mène de Tulle à Brive. Des inscriptions identiques ont aussi été relevées sur le Pont Dunant à Tulle, et d'autres en Haute-Corrèze dans le secteur d'Ussel.

Ces "ronds verts" seraient apparus en fin de semaine dernière en France, en particulier dans l'ouest du pays.  Les enquêtes sont focalisées sur les auteurs des inscriptions, "et pas sur le commanditaire qui est connu" indique la gendarmerie, renvoyant à des appels sur les réseaux sociaux émanant de Éric-Régis Fiorile, qui se présente comme le chef de file d'un groupe baptisé "Conseil national de transition" (CNT), un groupe qui souhaite "établir la souveraineté du et des peuples sur les politiciens". Éric-Régis Fiorile est considéré proche des milieux complotistes. Ces dernières heures, sur les réseaux sociaux,  il a encore multiplié les posts "Marre de la dictature ? Faîtes des ronds verts pour manifester votre souhait d'un retour à l'état de droit" ou encore "Marre des merdias propagandistes des politiciens ?Dîtes-le avec des ronds verts !".

A LIRE AUSSI : Landes : des mystérieux ronds verts tagués sur les panneaux de signalisation

La gendarmerie du Lot précise qu'au titre de l'article 322-1 du Code pénal, les auteurs de ces tags encourent une amende pouvant aller jusqu'à 3.750 euros.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu