Faits divers – Justice

De nombreux vols à Nantes pendant la messe de Noël

Par Maureen Suignard, France Bleu Loire Océan dimanche 25 décembre 2016 à 18:30

Les fidèles ont signalé plusieurs vols aux abords de l'église.
Les fidèles ont signalé plusieurs vols aux abords de l'église. © Radio France - Maxppp

Une vingtaine de vols ont eu lieu près de l'église Saint-Jean Baptiste, à Nantes, le samedi 24 décembre. Pendant la messe de Noël, les vitres des voitures ont été cassées, les portefeuilles laissés à l'intérieur dérobés.

C'est une autre conséquence de l'État d'urgence en France et à Nantes. Pour la nuit du réveillon de Noël, placée sous très haute surveillance, la police avait demandé aux fidèles de plutôt venir sans sac à la traditionnelle messe. Beaucoup ont suivi ces conseils. Et ils ont même laissé leurs effets personnels, de valeur, dans leurs voitures garées à côté de l'église Saint-Jean Baptiste, à Nantes.

Mais des voleurs sont passés par là et en ont profité. Les vitres des voitures ont été cassées pour voler les portefeuilles laissés à l'intérieur.

« Il ne faut vraiment rien laisser dans sa voiture, il faut vraiment être plus précautionneux", insiste le commissaire Djerbi, du commissariat central de Nantes.

"La police n'a pas voulu se déplacer"

Laurent, un particulier dont la voiture a été fracturée se dit consterné par les déclarations du commissaire. Cette nuit là, il avait laissé par mégarde son portefeuille dans sa voiture, à l'intérieur d'un accoudoir, "mais certainement pas en évidence", insiste t-il. Selon l'homme, aucune consigne n'a été donnée aux fidèles pour qu'ils laissent leurs affaires dans les voitures.

C'était clairement un vol organisé. Les voleurs savaient ce qu'ils faisaient. A la sortie de la messe, on a appelé la police, ils n'ont même pas voulu se déplacer ! Pour vingt voitures cambriolées ! - soupire Laurent, un particulier volé.

Selon Laurent, la police à conseillé aux fidèles de porter plainte le lendemain au commissariat central de Nantes à Waldec. Il n'a pour le moment aucune nouvelle quant à l'avancement de l'enquête.