Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

De nouvelles victimes du "péage à coups" à Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

C'est la troisième agression du genre en moins d'un mois à Poitiers. Un jeune infirmier et cinq de ses camarades ont été victimes de ce que l'on appelle le "péage à coups". Cela s'est produit le 15 janvier dernier à la sortie de la discothèque la Goule. Deux des jeunes ont porté plainte.

Voilà à quoi ressemblait le visage de Raphaël au lendemain de l'agression
Voilà à quoi ressemblait le visage de Raphaël au lendemain de l'agression - Raphaël

Les faits se sont produits vers 4 heures et demi du matin. Une fin de soirée d'anniversaire pour les six jeunes infirmiers qui ont été cueillis à la sortie de la discothèque par un groupe d'une dizaine d'individus encapuchonnés. S'en suit un déchaînement de violences interrompu grâce à l'intervention de videurs de la discothèque qui ont gazé tout le monde. 

On voit presque la fin arriver

Cette action a eu le mérite de faire fuir les agresseurs mais aussi de disperser les six infirmiers. Et c'est là que l'enfer va véritablement débuter pour l'un d'eux. Alors qu'il tente de rapatrier tous ses amis pour rentrer, Raphaël a le malheur de croiser une nouvelle fois sans doute les mêmes agresseurs. "Ils m'ont pris sur le côté et le coup m'a vraiment séché sur place (...) J'ai senti le craquement de mes os et après, à terre, on voit presque la fin arriver". 

Deux fractures au visage

Les agresseurs l'auraient ensuite frappé au visage à plusieurs reprises. Bilan, une fracture du plancher de l'orbite et du maxillaire gauche. Gros oedème aussi à l’œil gauche qui lui a même fait craindre un temps de le perdre. Dix jours après les faits, Raphaël est encore sous le choc de cette agression aussi violente que purement gratuite et lâche. Il a bien sûr porté plainte ainsi qu'un de ses compagnons d'infortune. Les autres ont témoigné. La police enquête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu