Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De plus en plus d'agressions contre les pompiers dans le Nord-Pas-de-Calais

lundi 20 novembre 2017 à 6:08 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord

+ 17,6 % : c'est, au niveau national, la hausse des agressions contre les pompiers. Dans notre région c'est malheureusement beaucoup plus : + 144 % dans le Pas-de-Calais, + 19 % dans le Nord. Les pompiers tirent la sonnette d'alarme.

Les Hauts-de-France est la 2e région française la plus touchée par les agressions
Les Hauts-de-France est la 2e région française la plus touchée par les agressions © Maxppp - Sébastien Jarry

Roubaix, France

Hughes Tétaert est pompier à la caserne de Roubaix, la plus importante du département du Nord. Elle couvre 11 communes, dont plusieurs comportent des quartiers très sensibles. Et il ne compte plus le nombre de fois où il a été agressé verbalement ou physiquement.

"C'est quasiment tous les jours, des insultes, des menaces de mort, parfois des objets qu'on nous jettent des fenêtres. J'ai déjà déposé une dizaine de plaintes. Quand on intervient dans certains quartiers chauds, il y a un pompier qui est uniquement dédié à regarder en haut pour voir si l'on ne nous jette pas quelque chose. On a déjà reçu des micros-ondes" , raconte-t-il.

Nous n'allons plus dans certains quartiers sans la police

Les chiffres du nombre d'agressions verbales ou physiques viennent confirmer ce témoignage. Dans le Nord, on déplore une hausse de 19 % entre 2015 et 2016. Dans le Pas-de-Calais c'est bien pire : + 144 %. Précisons que ces chiffres se basent sur du déclaratif, ce sont les pompiers qui font remonter les agressions.

"Pendant longtemps les pompiers se taisaient, ne voulaient pas se plaindre, ce n'était pas dans notre culture. Désormais, c'est dépôt de plainte systématiquement et nous sommes là pour soutenir et accompagner les victimes"', explique un membre de l'état-major des pompiers du Nord.

Et ces agressions compliquent énormément le travail au quotidien des pompiers : "A Roubaix dans certains quartiers nous n'y allons plus tant que nous ne sommes pas accompagnés par la police. Et ça retarde notre temps d'intervention, au détriment des victimes", déplore Hughes Tétaert.