Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

De plus en plus de signalements d'individus radicalisés dans les Bouches-du-Rhône

mercredi 5 octobre 2016 à 10:32 Par Corrine Blotin, France Bleu Provence

Les services de l'État mettent de gros moyens en oeuvre pour repérer les individus soupçonnés de radicalisation. La preuve avec ce chiffre impressionnant : rien que dans les Bouches-du-Rhône, 931 signalements sont enregistrés à ce jour. Une centaine de suspects est particulièrement surveillée.

Les personnes radicalisées se font parfois piégées par leurs recherches sur internet
Les personnes radicalisées se font parfois piégées par leurs recherches sur internet © Maxppp - Maxppp

Bouches-du-Rhône, France

Il y a de plus en plus de signalements de personnes radicalisées, surtout depuis les attentats de Nice le 14 juillet dernier. Au total, 931 cas suspects enregistrés rien que dans les Bouches-du-Rhône, hommes et femmes à égalité. Parmi eux, 15% de mineurs.

Appel aux maires

Ces individus sont repérés notamment par leurs activités sur internet.

Le préfet de région Stéphane Bouillon rappelle que les maires ont un rôle à jouer dans le signalement d'individus suspects : c'est nécessaire pour les prendre en charge, surtout les plus jeunes.

Suivis de près

Une centaine de suspects est particulièrement suivie, certains sont incarcérés après avoir participé à des projets terroristes en Syrie.

Selon le préfet, la création d'un centre de déradicalisation en région PACA n'est pas prévue pour l'instant.

Dernier chiffre frappant : en un an, 201 perquisitions administratives ont été menées dans les Bouches-du-Rhône, dont huit dans des lieux de culte.

Numéro vert

Un numéro vert est mis en place, le 0800.00.56.96, avec ce message : "Familles, amis, soyez vigilants".

Il y a aussi le site stop-djihadisme.gouv.fr