Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vingt-cinq ans de prison pour Adrien Bottollier, l'assassin du parc du Verney à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La cour d'assises de la Savoie condamne ce jeudi Adrien Bottollier à 25 ans de prison pour l'assassinat de Mustapha Hamadou dans un parc public de Chambéry (Savoie) et tentative d'assassinat sur un homme à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie).

La cour d'assises de Savoie pendant le procès d'Adrien Bottollier.
La cour d'assises de Savoie pendant le procès d'Adrien Bottollier. © Radio France - Valentine Letesse

Une peine de 25 ans de prison. Voilà le verdict de la cour d'assises de la Savoie dans l'affaire Adrien Bottollier. Le jeune homme de 24 ans était jugé depuis lundi pour avoir assassiné de 28 coups de couteau Mustapha Hamadou à Chambéry (Savoie), et tenté de tuer un homme d'une trentaine d'années à Thonon-les Bains (Haute-Savoie) au cours de l'année 2015.

Une peine juste pour toutes les parties

Le trouble psychotique, soit le manque d'empathie notamment d'Adrien Bottollier, a été reconnu par les experts. C'est donc logiquement que l'altération du discernement du jeune homme a été retenue par les jurés à l'issu d'un procès intense. Sa peine est également accompagnée d'une obligation de suivi socio-judiciaire et de soins pendant 15 ans

Un procès qui s'est achevé par une scène "exceptionnelle" d'humanité commentera l'avocat des parties civiles, Maître Daniel Cataldi. 

Les familles des victimes et de l'accusé se sont embrassées

Après plus de six heures de délibération, à l'énoncé du verdict : la famille de Mustapha Hamadou, la victime de Thonon-les-Bains et la famille d'Adrien Bottolier se sont embrassés. 

"Tout autant que nous, ils ont leur vie brisées" - Aïcha, la sœur de l'homme assassiné. 

"On leur a dit qu'on était désolé pour la sentence et que eux, les parents, n'y était pour rien" raconte à la sortie du tribunal de Chambéry, Aïcha, la sœur de l'homme assassiné dans le parc du Verney. "C'est une famille formidable" commente de son coté le père de l'accusé. Raymond Bottollier espère "qu'ils pourront se reconstruire" après ce drame terrible. 

Cette décision de justice a aussi rapproché un père et son fils. Raymond Bottollier n'a pas vu son fils Adrien depuis son arrestation pour assassinat. À l'énoncé du verdict, les deux hommes ont craqué. "Même dans ces actes là on arrive encore à trouver de l'amour [...] Il m'a dit qu'il voulait me revoir. Ça fait trois ans que je ne l'ai pas vu. Je voulais qu'il comprenne que je n'acceptais pas, je n'accepte toujours pas son acte" raconte très ému ce père. Dans un sanglot, Raymond Bottollier, déchiré intérieurement réalise qu'il va enfin revoir son fils, même si c'est en prison. 

Cette fin de procès a été vécue "comme un soulagement" pour la victime de Thonon-les-Bains, "une délivrance" pour le père d'Adrien Bottolier. Dans les deux camps, ressort en tout cas le sentiment d'une justice juste, une justice rendue aux victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess