Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

De retour d'un mariage, leur voiture percute un platane au Pouget

-
Par , France Bleu Hérault

Une mère de famille a été tuée dans un accident de voiture dans la nuit de samedi à dimanche sur la commune du Pouget. Ses deux enfants à l'arrière ont été gravement blessés, son compagnon plus légèrement. L'alcool n'est pas en cause

L'accident s'est produit sur la route principale du Pouget vers 4h30 du matin (photo d'illustration)
L'accident s'est produit sur la route principale du Pouget vers 4h30 du matin (photo d'illustration) © Maxppp -

Le Pouget, France

La nuit s'est terminée tragiquement pour cette famille de Plessan. Les parents et leurs deux enfants rentraient d'un mariage dans la nuit de samedi à dimanche, quand leur voiture a percuté un platane de plein fouet sur la route principale du village du Pouget. 

Les pompiers, alertés vers 4h30, ont envoyé plus d'une vingtaine d'hommes. Sur place, la mère de famille âgée de 42 ans n'a pas survécu. Les deux enfants, un garçon de 10 ans et une fillette de 8 ans, ont été transportés au CHU dans un état d'urgence absolue. Ils sont sérieusement blessés, mais on ne sait pas si leur pronostic vital est engagé. Le père, 40 ans, est lui dans un état moins grave. Il a été hospitalisé à Lapeyronie.

C'est lui qui conduisait au moment de l'accident. L'alcool n'est pas en cause : les tests d'alcoolémie n'ont pas montré d'infraction. Les enquêteurs penchent plutôt en faveur d'une somnolence. Ce sont les constatations sur place qui le diront, notamment la présence ou non de traces de frein sur la chaussée.