Faits divers – Justice

Débat sur la prostitution : "Qu'ils le veuillent ou non, on est utile"

Par Aurélie Lagain et Paul Biondi, France Bleu Vaucluse mercredi 1 avril 2015 à 10:50

Le délit de racolage a été rétabli
Le délit de racolage a été rétabli © MaxPPP -

Les sénateurs ont rétabli dans la nuit de lundi à mardi le délit de racolage pour les prostituées. A Avignon, une prostituée qui exerce depuis plus de 50 ans estime que ces débats sont ridicules.

Pour lutter contre la prostitution, les députés avaient voté la pénalisation des clients et suspendu le délit de racolage en décembre 2013.

Les sénateurs viennent de faire exactement le contraire dans la nuit de lundi à mardi, en décidant de rétablir le délit de racolage et en supprimant la pénalisation des clients. Les sénateurs ont voté par 165 voix pour (dont en Vaucluse, les UMP Alain Dufaut et Alain Milon) et 44 contre ce texte. Le PS Claude Haut s'est abstenu.

"Réac, déshonorant et irresponsable."

Selon Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, ce qui s'est passé "est absolument incroyable et méprisant à l'égard des femmes" . Pour elle, rétablir le délit de racolage équivaut à faire des prostituées "non pas des victimes mais des coupables" .

Sébastien Mouveroux, administrateur au sein de l'association Aides Provence basée à Avignon,** déclare de son côté sur France Bleu Vaucluse que pénaliser les prostituées entrave les actions des associations** , notamment en terme de santé publique.

Le Mouvement du Nid (pour l'abolition de la prostitution) estime que ce vote est "réac, déshonorant et irresponsable" . Il affirme que "le Sénat a choisi de protéger l'impunité complète des clients et préfère encore pénaliser les personnes prostituées plutôt que de remettre en cause ces hommes qui imposent un acte sexuel par de l'argent" .

Témoignage prostituée