Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deborah de Robertis condamnée à 2000 euros d'amende pour avoir posé nue devant la grotte de Lourdes

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

L'artiste Deborah de Robertis a été condamnée ce jeudi matin à 2000 euros d'amende, dont 1000 avec sursis, par le tribunal de Tarbes. En août 2018, elle avait posé nue devant la grotte du sanctuaire de Lourdes. Son avocate indique son intention de faire appel.

Deborah de Robertis a été jugée en juin dernier par le tribunal correctionnel de Tarbes.
Deborah de Robertis a été jugée en juin dernier par le tribunal correctionnel de Tarbes. © Maxppp - Aurelien Morissard

Le tribunal correctionnel de Tarbes a rendu son délibéré ce jeudi matin du procès de l'artiste franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis. Conformément aux réquisitions du procureur, elle est condamnée à 2000 euros d'amende, dont 1000 avec sursis. Elle était poursuivie pour s'être présentée complètement nue, avec un voile bleu sur la tête, les mains jointes sur la poitrine, devant la grotte du sanctuaire de Lourdes en août 2018.

Première condamnation pour l'artiste

"Nous ne savons pas sur quel motif a été rendue cette décision, regrette l'avocate de l'artiste, Marie Dosé, auprès de France Bleu Béarn. Nous allons immédiatement interjeter appel, parce qu'il nous semble que cette condamnation, la première pour Deborah de Robertis, est contraire aux dispositions de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, et surtout à une jurisprudence en train de se construire sur le délit d'exhibition sexuelle. Ça n'est pas à un tribunal correctionnel de décider ce qui relève de la démarche artistique ou de l'infraction".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess