Faits divers – Justice

Ouverture du procès du triple meurtre de Rivesaltes

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon lundi 25 janvier 2016 à 6:22

Le procès du triple meurtre de Rivesaltes va durer 6 jours
Le procès du triple meurtre de Rivesaltes va durer 6 jours © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Joachim Toro est accusé d'avoir tué trois personnes sur le quai de la mouette à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) le 3 mars 2011. Il est aussi poursuivi pour tentative d'assassinat sur son ancienne maîtresse et sa cousine. Son procès devant la cour d'assises des Pyrénées-Orientales va durer 6 jours.

Le procès de Joachim Toro début ce lundi devant la cour d'Assises des Pyrénées-Orientales. L'ancien plombier de Rivesaltes est accusé d'un triple meurtre. Le 3 mars 2011, il a abattu trois hommes en plein après-midi dans le village : son ancien ami âgé de 73 ans et deux employés municipaux de 34 et 49 ans qui travaillaient quai de la mouette. 

Quelques minutes avant le drame, il avait aussi tiré sur une jeune femme avec qui il entretenait des relations.

Joachim Toro, âgé aujourd'hui de 83 ans, avait retourné le fusil contre lui et s'était arraché la mâchoire. Il a depuis été soigné et il a toute sa mémoire. 

Le criminel et ses trois victimes étaient très connus à Rivesaltes. Le maire André Bascou a été l'un des premiers à se rendre sur les lieux du drame. Il n'a pas caché la douleur le soir même. 

"Je suis choqué, meurtri, c'est une catastrophe. Pour moi c'est un déchirement. C'est affreux, c'est un drame terrible."

André Bascou le maire de Rivesaltes

Un drame incompréhensible pour la plupart des habitants

Dans la soirée, on a appris que quelques minutes avant, le vieux célibataire endurci avait rendez-vous avec une jeune femme avec qui il voulait rompre. Venue avec sa cousine, elle a menacé de porter plainte contre une belle somme d'argent. C'est là qu'il serait entré dans une colère monstre. Joachim Toro l'a blessée par balles.

Près de cinq ans après les faits, les Rivesaltais ne tarissent toujours pas d'éloges sur leur ancien plombier :

"D'une gentillesse ! Serviable ! Nous on n'a pas compris. C'était mon voisin, il est venu chez moi, il ne m'a jamais manqué de respect. C'était une figure locale. Je sais de lui qu"il était un peu machiste. Toujours bonjour... C'est vraiment une personne très bien. Il a pété un plomb, c'est pas possible. C'est pas vrai."

Les Rivesaltais ne comprennent toujours ce qui a pu se passer

Mais l'avocat des trois familles réfute le coup de folie. Maître Etienne Nicolau, parle de sang-froid effarant.

"On ne peut pas dire de folie parce-qu'au moment où il tue, il sait ce qu'il fait. Tous les témoins expliquent qu'il a agi avec un sang-froid impressionnant. Il a tiré dans le dos, il les a poursuivi, il a rechargé son arme à plusieurs reprises."

Etienne Nicolau défend les familles des trois victimes

Joachim Toro est sous les verrous depuis qu'il est sorti de l'hôpital. Il est accusé de meurtres et tentative de meurtre. La préméditation n'a pas été retenue. 

Le viol et la pédophilie un temps évoqués dans ce dossier ont été abandonnés. Il a aussi porté plainte contre son ancienne relation pour extorsion de fond. Cette autre affaire a été disjointe.

Bérenger Tourné, l'avocat de Joachim Toro

Le procès va durer six jours.

Partager sur :