Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Décapitation à Angoulême de l'effigie d'Emmanuel Macron : les avocats demandent la nullité de la procédure

lundi 11 mars 2019 à 16:44 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle et France Bleu

À Angoulême, les trois "Gilets jaunes" qui avaient participé, fin décembre, au simulacre de décapitation d'Emmanuel Macron, ont été entendus lundi matin par un juge d'instruction. Leurs avocats ont annoncé qu'ils allaient plaider la nullité de la procédure.

Les trois gilets jaunes charentais ont été interpellés le 21 décembre
Les trois gilets jaunes charentais ont été interpellés le 21 décembre © Radio France - Pierre MARSAT

Angoulême

Les trois manifestants qui avaient participé à un simulacre de décapitation d'Emmanuel Macron sur l'île de Bourgines à Angoulême, le 21 décembre 2018, ont été mis en examen pour provocation à la commission d'un crime, outrage au Président de la République, et dissimulation d'informations lors de la déclaration de manifestation en Préfecture. Leurs deux conseils, Maître Pierre-Henri Bovis et Maître Robin Binsard, plaideront dans les mois qui viennent en chambre de l'instruction à Bordeaux pour dire que le dossier "ne tient pas". 

Ils demanderont la "démise en examen" de leurs clients. C'est aux magistrats de décider ensuite, soit de poursuivre les trois hommes devant le tribunal correctionnel, soit de décider un non-lieu les concernant. Une vingtaine de "gilets jaunes" sont venus, lundi midi, soutenir leurs trois camarades à la sortie du Palais de Justice d'Angoulême.

Maître Pierre-Henri Bovis, l'un des avocats des trois "gilets jaunes" - Radio France
Maître Pierre-Henri Bovis, l'un des avocats des trois "gilets jaunes" © Radio France - Pierre MARSAT

Interview de Maître Robin Binsard, l'un des avocats des trois "gilets jaunes"

Interview de Maîtres Pierre-Henri Bovis et Robin Binsard, deux avocats des trois "gilets jaunes"

Maître Robin Binsard, l'un des avocats des trois "gilets jaunes" - Radio France
Maître Robin Binsard, l'un des avocats des trois "gilets jaunes" © Radio France - Pierre MARSAT