Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Décès d'adolescents liés à la codéine : la mère d'une victime témoigne

vendredi 9 juin 2017 à 16:47 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Deux adolescents sont morts depuis le début de l'année 2017 pour avoir consommé trop de codéine. La codéine est un médicament antidouleur vendu sans ordonnance en pharmacie. L'usage de ce médicament est détourné en drogue. Ecoutez l'émouvant témoignage de la mère de Pauline, l'une des victimes.

La codéine est vendue librement en pharmacie.
La codéine est vendue librement en pharmacie. © Maxppp - Sebastien JARRY

Beynes, France

Pauline avait 16 ans, elle habitait à Beynes dans les Yvelines, c'était une bonne élève. Elle avait un petit mal-être, elle était en train de quitter son copain, raconte Christelle, sa maman. Pauline est morte le 2 mai à Versailles après dix jours de coma. Son autopsie a révélé une surdose de codéine. Pauline est l'une des deux victimes de surconsommation de codéine depuis le début de l'année.

La codéine est vendue sans ordonnance en pharmacie

La codéine est un médicament antidouleur. On peut l'acheter sans ordonnance en pharmacie. Ce médicament peut être détourné en drogue. Cet antalgique est de la même famille que l'opium. Il provoque une sensation de "défonce". Il ralentit le rythme cardiaque. Il peut entrainer un coma, parfois mortel.

Je ne comprends pas l'hypocrisie totale autour de ce médicament : Christelle, la maman de Pauline

Christelle, la mère de Pauline, veut témoigner pour alerter les parents. Elle explique que le Codoliprane peut s'acheter en pharmacie librement pour 3,60 euros. "Nous n'avons rien perçu de cette addiction, raconte Christelle. "Quand votre enfant prend du cannabis vous le sentez, quand votre enfant se drogue à l'héroïne vous voyez des marques de piqures, les médicaments, votre ado peut aller librement en pharmacie acheter une boite de Codoliprane et vous n'en saurez jamais rien. Cela n'a pas de bruit, cela n'a pas d'odeur... On pense que quand elle avait une petite contrariété... ces médicaments là c'était sa béquille pour faire face à la vie..."

La maman de Pauline demande que ces médicaments soient vendus sur prescription médicale.

Ecoutez l'émouvant témoignage de la maman de Pauline.

Le témoignage de Christelle.