Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Décès d'un père de famille à Colmar, un rapport pointe des "dysfonctionnements"au sein du SAMU

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Après le décès d'un père de famille de 49 ans, le 29 août 2019, à son domicile à Colmar, un rapport administratif pointe des dysfonctionnements au sein du SAMU du Haut-Rhin, lors de sa prise en charge. La famille a porté plainte en septembre.

Illustration SAMU du Haut-Rhin
Illustration SAMU du Haut-Rhin © Maxppp - Thierry Gachon

Il y a eu des "dysfonctionnements structurels et conjoncturels" , dans la prise en charge de Joël Richart, c'est ce que pointe le rapport de l'inspection de l'agence régionale de santé, que France Bleu Alsace a pu consulter. 

L'homme de 49 ans est décédé le 24 août 2019 à Colmar, après de fortes douleurs au ventre, sans avoir été pris en charge par le SAMU 68. La famille avait porté plainte à la mi-septembre 2019, auprès du parquet de Colmar. 

Il y a eu un dysfonctionnement du SAMU 68, pointe le rapport 

C'est son colocataire, le matin du 29 août 2019, qui avait donné l'alerte et a appelé le centre 15, en le voyant hurler et se tordre de douleur. Aucune ambulance n'a été envoyée. 

Le médecin régulateur conseille à Joël Richart d'aller à la maison médicale. Elle n'ouvre ses portes qu'à 16 heures et le père de famille de 49 ans n'a pas de moyen de transport. Retrouvé inanimé par les pompiers, il décédera finalement dans l'après-midi. 

Dans son rapport, l'inspection de l'agence régionale de santé insiste sur le fait que "le médecin a échangé uniquement avec un tiers et pas le patient. _Le médecin régulateur n'a pas posé de questions sur les antécédents médicaux_, ni les éventuels traitements en cours." La mort fait suite à une "perforation digestive très probablement en rapport avec un cancer, maladie que le médecin traitant de la victime ignorait. "

Rapport transmis au parquet de Mulhouse 

Plus largement, le document liste plusieurs "dysfonctionnements" au sein du Samu 68, comme "l'absence de projet médical" et de "fiches-réflexes" pour les médecins régulateurs, ou encore le "manque d'accompagnement des généralistes libéraux ", lors de leur "prise de fonction en régulation".

Ce rapport est pour l'instant transmis au parquet de Mulhouse, les proches de Joël Richart espèrent maintenant des suites judiciaires, ils ont porté plainte en septembre 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess