Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Décès d'un rugbyman à Saint-Gaudens : une insuffisance cardiaque révélée par l'autopsie

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les résultats de l'autopsie ont été révélés ce lundi par le procureur de Saint-Gaudens. Un problème cardiaque est à l'origine du décès d'un rugbyman samedi sur le terrain. Il n'y aura donc pas de suite judiciaire.

Le joueur est décédé juste après une action sur le terrain
Le joueur est décédé juste après une action sur le terrain © Maxppp - Sacha Da Lage

Ce n'est _pas un choc mais bien "une insuffisance cardiaque innée"_ qui a causé la mort de Peter Janicot, rugbyman âgé de 30 ans, samedi pendant un match à Saint-Gaudens (Haute-Garonne). C'est ce qu'a révélé l'autopsie pratiquée ce lundi. Il n'y aura donc pas de suite judiciaire à cette affaire, ajoute Christophe Amunzateguy, le procureur de la République de Saint-Gaudens. 

Les obsèques de Peter Janicot auront lieu jeudi à Sabonnères, à côté de Rieumes en Haute-Garonne. 

Un plaquage au niveau des chevilles 

Les premiers éléments avaient déjà écarté l'hypothèse d'un plaquage au-dessus de la ceinture, interdit chez les amateurs depuis l'an dernier. Le procureur de Saint-Gaudens Christophe Amunzateguy confirme cette information. Le plaquage réalisé juste avant la mort du rugbyman était bien "au niveau des chevilles" donc tout à fait régulier. Personne n'est donc mis en cause dans cette affaire. 

Rappel des faits 

Une enquête avait été ouverte ce weekend, sous l'autorité du parquet de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), après la mort de ce rugbyman sur le terrain du stade Jules-Ribet pendant un match. La victime, âgée de 30 ans, a succombé à un arrêt cardiaque après un plaquage. D'ailleurs, l'homme de 30 ans s'est d'abord relevé après cette action. Avant de retomber au sol, à cause de difficultés respiratoires. C'est là qu'il a été victime d'un malaise puis d'un arrêt cardiaque. Son équipe, puis les pompiers, ont alors tenté de le réanimer mais sans succès. Ce match, entre l'équipe réserve de Saint-Gaudens et celle de Miélan, une commune gersoise voisine, était le premier depuis plusieurs mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess