Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Féminicide à Ussel : le compagnon mis en examen et écroué

L'homme interpellé ce dimanche après la découverte de sa compagne morte à leur domicile à Ussel, a été mis en examen mardi et placé en détention provisoire à Tulle. C'est désormais le Pôle criminel de Limoges qui est chargé du dossier.

C'est désormais le Pôle criminel de Limoges qui est chargé de l'enquête
C'est désormais le Pôle criminel de Limoges qui est chargé de l'enquête © Radio France - Nathalie Col

Que s'est-il réellement passé entre le 30 décembre et le 3 janvier dernier dans cette maison d'un quartier tranquille d'Ussel ? Rien ne permet encore vraiment de le dire. 48 heures après son interpellation l'homme de 34 ans, compagnon de la jeune femme retrouvée morte vendredi dernier dans la maison où vivait le couple depuis quelques mois, a été présenté ce mardi après-midi au Pôle criminel de Limoges. Le juge d'instruction l'a mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, par conjoint ou concubin et en présence d'un enfant". Des circonstances aggravantes. L'homme risque pour ces faits jusqu'à 30 ans de prison. Il a été placé en détention préventive à la prison de Tulle. 

Durant sa garde à vue au commissariat d'Ussel, ce maçon âgé de 34 ans a maintenu qu'il avait donné quelques coups à sa compagne au cours d'une dispute le 30 décembre au soir mais sans avoir voulu la tuer. Il faut attendre désormais les conclusions de l'autopsie de la jeune femme pratiquée ce mardi matin à l'Institut Médico-Légal de Limoges pour en savoir plus. Sans doute pas avant quelques jours.

Lire : Mort d'une femme à Ussel : son conjoint reconnaît avoir porté des coups

Choix de la station

À venir dansDanssecondess