Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

Déchets radioactifs : le projet de Bure en une vidéo et trois questions

mardi 26 janvier 2016 à 19:40 Par Marie Mutricy, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Un accident mortel a eu lieu mardi sur le chantier du site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure, dans la Meuse. Une galerie du laboratoire souterrain d'expérimentation pour la construction de ce centre s'est effondrée sur un technicien de 42 ans. Précisions, en trois questions.

Accident mortel sur le site prévu pour stocker les déchets nucléaires à Bure
Accident mortel sur le site prévu pour stocker les déchets nucléaires à Bure © Maxppp

Qu'est-ce que le laboratoire d'expérimentation où a eu lieu l'accident ?

En clair, Bure a été choisi comme site pour accueillir dans le futur les déchets les plus radioactifs du parc nucléaire français à 500 mètres sous terre.

Cela pose de nombreuses questions scientifiques et techniques. Un laboratoire a donc été construit à partir de 2000 pour tester "grandeur nature" les conditions de construction de ce centre. C'est dans une galerie de ce laboratoire que l'accident a eu lieu mardi. Un homme de 42 ans, salarié d'Eiffage a été enseveli par plusieurs mètres cubes de roche.  L'un de ses collègues a été légèrement blessé.

C'est la deuxième fois qu'un accident mortel se produit. En 2002, un ouvrier était mort dans le puits d'accès principal. Le chantier avait été interrompu pendant plusieurs mois.

Quand doit-être construit le véritable site d'enfouissement des déchets nucléaires ?

Baptisé Cigéo, le projet est en phase de conception industrielle, mais il reste plusieurs étapes décisives avant sa mise en service, prévue pour le moment en 2025. Ce projet de site de stockage des déchets les plus radioactifs, dont le principe a été voté en 2006, doit être validé par le Parlement. Le gouvernement a tenté de faire avancer le dossier en l'inscrivant dans la loi Macron, mais le Conseil constitutionnel a retoqué cet article en août dernier. Un texte de loi spécifique sera présenté au cours de ce semestre.

Pourquoi le projet est-il contesté ?

Les opposants dénoncent une "gigantesque poubelle atomique" qui engagera les générations futures pendant des dizaines de milliers d'années. Car les déchets radioactifs qui pourraient éventuellement être enterrés à Bure resteront dangereux pendant des dizaines de milliers d'années. Le Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs (Cedra) et l'Observatoire du nucléaire demande l'abandon immédiat du projet.  Plusieurs associations estiment que l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra), responsable du projet, a sous-estimé la richesse du sous-sol de Bure pour faciliter la création du futur centre de stockage. Elles ont intenté une action en justice, ont été déboutées fin mars 2015 et ont fait appel.

Le projet Cigéo en images