Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : un plan de reprise de la justice en Moselle à partir du 11 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

La justice est quasi à l'arrêt depuis le début du confinement. Mais le déconfinement approche et les tribunaux en Moselle vont se remettre petit à petit en ordre de marche. A partir du 11 mai et pour 15 jours, les conditions de reprise, à la fois sanitaires et en personnels, vont être recensées.

Le palais de justice de Metz
Le palais de justice de Metz © Radio France - Cécile Soulé

La justice est quasiment à l'arrêt depuis le début du confinement. Depuis 6 semaines, les tribunaux de grande instance de Moselle, comme ailleurs en France, ne traitent que ce qu'ils appellent "le contentieux de l'urgence", c'est-à-dire les comparutions immédiates (déferrement devant le parquet, jugement) et d'éventuelles remises en liberté de détenus (avec implication de juges d'instruction et de juges des libertés et de la détention). Mais le déconfinement approche et la justice en Moselle va se remettre petit à petit en ordre de marche. 

"Sas de reprise d'activité" à partir du 11 mai

Ce n'est qu'à partir du 11 mai que les tribunaux de Moselle (Metz, Thionville, Sarreguemines) vont commencer à se remettre en route. Le ministère de la justice parle d'un "sas de reprise d'activité" de 15 jours, à compter du début du déconfinement. Le personnel qui pourra venir travailler en présentiel, sur place, va être recensé. Et les conditions sanitaires de la reprise, le respect des gestes barrières seront examinés, comme le nettoyage des locaux, l'accès au palais de justice, l'aménagement des bureaux. 

Un vrai retour à la normale?

C'est seulement après cette période que les procès en correctionnel, en appel, les cours d'assises, les enquêtes judiciaires vont reprendre. Après le 11 mai, une partie du personnel continuera à être en télétravail, précise le procureur général de Metz, Xavier Tarabeux. Mais la justice va-t-elle retrouver un fonctionnement vraiment normal après le déconfinement? Personne ne s'avance à donner une réponse pour le moment. Au grand désespoir des avocats, qui réclament une montée en puissance rapide. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess