Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : relâchement coupable sur les routes de Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Si la gendarmerie ne donne pas de chiffres, période de réserve électorale oblige, elle reconnait une hausse significative des infractions dans le département et notamment des grands excès de vitesse, c'est à dire plus de 50km/h au dessus de la vitesse autorisée.

Ces dernières semaines, certains ont affolé les radars de la gendarmerie nationale (photo d'illustration).
Ces dernières semaines, certains ont affolé les radars de la gendarmerie nationale (photo d'illustration). © Maxppp - Maxppp

Un motard qui traverse un village à 130km/h avec son fils sur le siège arrière, un autre dans le Libournais flashé à 153km/h sur une départementale ou encore un automobiliste à 212 km/h sur l'A10 à Carbon Blanc, les exemples se multiplient. 

Comme si le déconfinement et la liberté retrouvée poussaient certains à appuyer inconsidérément sur le champignon. Et même parfois à récidiver malgré un premier contrôle.  Au niveau national, la sécurité routière a reconnu que les grands excès de vitesse avaient bondi de 15% entre le 11 et le 27 mai. "Le département de la Gironde n'a pas échappé à la règle" confirme le capitaine Lionel Billette, commandant en second de l'escadron départemental de sécurité routière.

Conducteurs déconnectés

Pas de profil établi, tous les âges sont concernés. Sur deux ou quatre roues. "La hausse est significative" selon l'ESDR qui précise qu'au delà du cocktail alcool et stupéfiant, peut s'ajouter une forme de déresponsabilisation. 

"On a parfois des gens qui interprètent ça comme une erreur, une faute d'inattention, explique le capitaine Billette. Ils circulent à bord de véhicules puissants et ne se rendent pas forcément compte de la vitesse. Ils sont dans leur habitacle, coupés de leur environnement routier."

Des véhicules de plus en plus sécurisés, équipés d'airbag, de systèmes de freinage. Une technologie qui paradoxalement déconnecte le conducteur de la réalité. 

L'arrivée des beaux jours et un été où les touristes sont attendus en masse en Gironde vont densifier les flux de circulation et multiplier les risques. La gendarmerie annonce qu'elle va renforcer sa présence et sa visibilité au bord des routes. Pour essayer de faire baisser l'aiguille du compteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu