Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : sur la métropole d'Orléans, la police met le turbo contre les rodéos sauvages

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis vendredi et jusqu'à lundi (de pentecôte), 80 policiers, nationaux, municipaux et motards sont déployés sur la métropole orléanaise pour interpeller les auteurs de rodéos sauvages en moto. Avec le déconfinement et les beaux jours, le phénomène est de retour dans les quartiers et en forêt.

Des rodéos en ville et maintenant aussi en forêt
Des rodéos en ville et maintenant aussi en forêt © Maxppp - Fabien Cottereau

" C'est un fléau pour tous" assure Thierry Guiguet-Doron, le nouveau directeur départemental de la sécurité publique. Depuis vendredi, c'est lui qui supervise ces opérations de police anti-rodéos sauvages menées sur 8 communes de la métropole d'Orléans : Orléans, Ingré, Ormes, Saint Jean de la Ruelle, Saran, Fleury-les Aubrais, Saint Jean de Braye et Olivet. 

Thierry Guiguet-Doron, le nouveau patron des policiers dans le Loiret
Thierry Guiguet-Doron, le nouveau patron des policiers dans le Loiret © Radio France - Patricia Pourrez

" Avec le déconfinement, c'est le retour des libertés mais il y a toujours des règles à respecter et notamment sur les chemins forestiers où l'on voit des jeunes en moto ou en quad qui n'ont pas le droit de circuler ". Il y a une quinzaine de jours, un jeune a déjà été interpellé à Ingré alors qu'il roulait dans une zone forestière. Le phénomène des rodéos, avec des motos trafiquées, non assurées et des conducteurs sans permis, est déjà connue dans les quartiers sensibles. Mais, sur la métropole d'Orléans, il s'étend aussi aux forêts toutes proches.

Un avion en renfort dans le ciel orléanais

Ce samedi, pas moins de 80 policiers ont ainsi été mobilisés : des agents de la Police Nationale, des policiers municipaux des communes visées, des motards venus en renfort de Rennes et même, un avion de la Police aux Frontières. "On fait attention à ne pas se mettre en danger et à ne pas mettre en danger non plus les auteurs de rodéos" explique Thierry Guiguet-Doron. " C'est pour ça que l'avion est très utile. Il permet de repérer et de suivre à distance des jeunes qui pourraient nous échapper". 

Briefing des équipes avant le départ sur le terrain
Briefing des équipes avant le départ sur le terrain © Radio France - Patricia Pourrez

Sur cette journée de samedi, une seule personne a été prise en flagrant délit. Un jeune interpellé à Saran et placé en garde à vue. Sa moto a aussi été confisquée. " Ce que l'on veut montrer, c'est qu'on est là et qu'on sera là aussi demain et même tout l'été s'il le faut" insiste le directeur départemental de la sécurité publique. Depuis 2018, le rodéo sauvage est considéré comme un délit. Les peines encourues vont de 1 an à 5 ans de prison, les amendes peuvent atteindre 75.000 euros et les engins eux sont systématiquement confisqués.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu