Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Découverte d'une croix gammée place des Justes à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Une croix gammées, inscrite sur une plaque de la Place des Justes à Nancy, a été découverte hier, le 1er avril. Laurent Hénart condamne "avec la plus grande fermeté cet acte antisémite".

Laurent Hénart lors de son point quotidien le 2 avril 2020. Il condamne l'inscription antisémiste découverte à Nancy.
Laurent Hénart lors de son point quotidien le 2 avril 2020. Il condamne l'inscription antisémiste découverte à Nancy. - Lise Roos-Weil

L'inscription a été découverte hier, mardi 1er avril, sur l'une des plaques de dénomination de la Place des Justes à Nancy. Une croix gammée, inscrite sur un site qui rappelle justement le combat de quelques uns pour sauver les juifs pendant la Shoah.

"Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte antisémite perpétré au cœur de Nancy", a réagi ce midi le maire de Nancy Laurent Hénart lors de son point quotidien sur sa page Facebook.

Nancy, ville profondément humaniste, ne cédera jamais face à l’antisémitisme, face à la haine de ceux qui tentent de salir la mémoire et la République

Dans un contexte particulier de confinement de la population, le maire de la ville a rappelé que "l'inacceptable demeure l'inacceptable". "Nancy, ville profondément humaniste, ne cédera jamais face à l’antisémitisme, face à la haine de ceux qui tentent de salir la mémoire et la République, a assuré Laurent Hénart. Nous avons le devoir de ne pas laisser les auteurs de cette ignominie dans l’impunité."

Le procureur de la République saisi

Le président de la métropole du Grand Nancy, André Rossinot, a également réagi : "la découverte d’une croix gammée sur une plaque de la place des Justes à Nancy Grand Cœur est non seulement un affront à la mémoire de ces Nancéiennes et Nancéiens qui ont sauvé des juifs au péril de leur vie durant la dernière guerre, mais aussi à notre Histoire. Durant la période de crise que nous traversons, nous devons plus que jamais rester unis, en refusant de tolérer l’intolérable."

La plaque sera remplacée une fois la plainte déposée et l'enquête de police effectuée. Le procureur de la République a été saisi du dossier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess