Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Découverte de l'épave de la Minerve : émotion à Clugnat, village natal d'un jeune marinier

-
Par , France Bleu Creuse

L'épave du sous-marin militaire La Minerve a été retrouvée ce lundi au large de Toulon plus d'un demi siècle après sa disparition. Cinquante-deux marins étaient à bord dont un jeune creusois de Clugnat.

Un jeune creusois de 22 ans était marinier dans le sous-marin La Minerve en 1968
Un jeune creusois de 22 ans était marinier dans le sous-marin La Minerve en 1968 © Maxppp - Keystone Pictures USA

Clugnat, France

La fin de 51 ans d'attente. L'épave du sous-marin militaire La Minerve a été retrouvée ce lundi au large de Toulon (Var) plus d'un demi siècle après sa disparition.  Elle a été identifiée à plus de 2.300 mètres de profondeur, brisée en trois morceaux. La Minerve avait disparu en janvier 1968 avec 52 marins à son bord. Parmi eux, un Creusois de 22 ans : Jacques Vigneron. Il était né et habitait la commune de Clugnat (Creuse). Le village reste marqué par sa disparition.

Soulagement et émotion

La découverte de l'épave du sous-marin ravive de douloureux souvenirs dans Clugnat. Georges habite à cent mètres de la maison familiale de Jacques Vignaron. C'était un ami du jeune marinier. "Je suis soulagé de savoir qu'il est en mer. À l'époque, les habitants disaient tout et n'importe quoi sur la Minerve. Je n'ai plus besoin de me demandé : où est-il ?" souligne George avec une immense émotion dans la voix. À Clugnat, c'est toute une génération qui a été marquée. "Ce n'était pas seulement un sous-marin qui disparaissait, c'était le jeune homme du village qui était parti" se souvient Odette Briat, la première adjointe. 

"Un choc, une émotion. C'est la fin d'une étape qui permettra à la famille de faire son deuil" - Odette Briat, la première adjointe de Clugnat

Encore des questions

Jacques Vigneron, le jeune marinier de 22 ans restera dans les esprits. La famille, les proches se sentent soulagés aujourd'hui même si quelques questions demeurent sur le sous-marins. "S'il est coupé en plusieurs morceaux, pourquoi ? Pourquoi La Minerve a coulé ? Il y a bien eu une défaillance" s'interroge George, preuve que la blessure ne s'est pas totalement refermée, même après 51 ans.

Choix de la station

France Bleu