Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Découverte du corps d'une femme de 65 ans à Kanfen : son compagnon est passé aux aveux

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le compagnon de la femme de 65 ans retrouvée morte, ce lundi soir, à Kanfen (Moselle), a avoué l'avoir étranglée. Il est toujours en garde à vue et devrait être mis en examen ce mercredi.

Gendarmerie (photo d'illustration)
Gendarmerie (photo d'illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Kanfen, France

Il a reconnu avoir étranglé sa compagne, en expliquant qu'il ne supportait pas sa décision de le quitter. Cet habitant de Kanfen de 73 ans a été arrêté lundi soir par les gendarmes, vers 23h15, alors qu'il regagnait son domicile à pied. Un peu plus tôt, vers 20h30, les gendarmes avaient découvert le corps sans vie de sa compagne, une femme de 65 ans, dans le sous-sol de sa maison, toujours à Kanfen. Elle portait des traces de coups sur le visage et le corps.

Le fils de la victime était "très inquiet"

Placé en garde à vue, le suspect a livré des aveux circonstanciés, qui correspondent aux soupçons des enquêteurs. En effet, le fils de la victime les avait alerté, lundi soir : il était "très inquiet" de ne plus avoir de nouvelles de sa mère, alors qu'il savait qu'elle avait prévu d'annoncer à son compagnon sa décision de le quitter. 

La gendarmerie de Thionville est en charge de l'enquête. L'homme devrait être mis en examen ce mercredi. Selon le collectif "Féminicides par compagnons ou ex", qui recense tous les cas de ce genre, ce meurtre présumé par conjoint serait le 60ème depuis le début de l'année en France.