Infos

Défections en série d'élus front national dans la Drôme

Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 2 septembre 2016 à 6:14

Les nouveaux adhérents du SIEL dans la Drôme avec le président du parti Karim Ouchikh
Les nouveaux adhérents du SIEL dans la Drôme avec le président du parti Karim Ouchikh © Radio France - Nathalie de Keyzer

Plus de la moitié des élus municipaux du FN dans la Drôme claquent la porte du parti. Ils adhérent désormais au SIEL "Souveraineté, Identité Et Liberté", une autre composante du Rassemblement Bleu Marine car la direction drômoise du FN ne leur convient pas.

Rien ne va plus au Front national de la Drôme,  en tout cas pour les élus municipaux . Six sur dix de ces élus locaux ont décidé de quitter le parti, pour mieux défendre la candidature de Marine Le Pen en 2017. Ces élus ne citent aucun nom, ne mettent personne en cause directement mais leurs mots sont clairs :  "depuis un an, le parti est inexistant. Depuis un an, il n'y a plus de réunion trimestrielle pour les élus".

Or, il y a presque un an le patron historique du FN dans la Drôme le romanais Joël Cheval a passé la main. La nouvelle direction a été choisie par Paris, mais "le casting" n'est pas à la hauteur pour ces six conseillers municipaux de Romans, Montélimar ou Pierrelatte.

Le casting n'est pas à la hauteur à la tête du FN dans la Drôme

Certains se disent déçus de l'immobilisme du parti dans la Drôme lors de la campagne des élections régionales. Ils ne veulent pas que cela se reproduise lors des futures campagnes présidentielle et législatives de 2017. C’est donc pour continuer à se battre pour leur candidate Marine le Pen qu'ils adhérent à un autre parti à l'intérieur du Rassemblement Bleu Marine : le SIEL "Souveraineté, Identité Et Libertés".

Ce parti est méconnu. Il a été crée en 2012 avec à sa tête Karim Ouchikh.  Son objectif  : faire la passerelle entre la droite parlementaire et le front national pour aller chercher des électeurs de droite mais qui ne souhaitent pas adhérer au FN .

Parmi les défections au FN pour adhérer au SIEL dans la Drôme, on compte notamment Joël Cheval, l'ancien secrétaire départemental et conseiller municipal de Romans, le conseiller municipal de Montélimar Alain Csikel et l'élu de Pierrelatte Philippe André-Rey.

Partager sur :