Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Défenestration de Sarlat : 25 ans de réclusion pour Mohamed Ouis, le principal accusé

-
Par , France Bleu Périgord

La cour d'assises de la Dordogne a rendu son verdict ce vendredi soir dans l'affaire de la défenestration de Sarlat, où une femme de 38 ans était morte après être tombée du troisième étage. L'accusé principal Mohamed Ouis écope de 25 ans de réclusion, ses deux co-accusés sont condamnés à 2 et 3 ans

La salle des assises à Périgueux
La salle des assises à Périgueux © Radio France - France Bleu Périgord

C'est l'épilogue dans l'affaire de la défenestration de Sarlat, où une femme de 38 ans était morte après s'être défenestrée d'un appartement situé au troisième étage d'un immeuble de Sarlat. C'était le 20 juillet 2017. Amara Boulouha, c'est son nom, avait été menacée physiquement et verbalement, sur fond de dette de drogue.

La cour d'assises jugeait trois accusés depuis lundi pour tentative d'extorsion avec violence ayant entraîné la mort et complicité. 

Photo d'Amara Boulouha, la victime
Photo d'Amara Boulouha, la victime - Proches de la victime

L'avocate générale avait demandé 25 ans de réclusion criminelle contre Mohamed Ouis, assortie d'une peine de sûreté de moitié et d'une interdiction définitive de territoire français à l'issue de sa peine. Et 2 ans de prison ferme et 3 avec sursis pour Audrey Gendé et son ex compagnon Jérémy Malfois, poursuivis pour complicité.

Après près de 4 heures de délibaration, Mohamed Ouis, le principal accusé, a finalement écopé de 25 ans de réclusion criminelle sans peine de sûreté et une interdiction de porter une arme pendant 5 ans.

Ses deux co-accusés, l'ex couple Audrey Gendé et Jérémy Malfois, jugés pour complicité écopent quant à eux de 2 ans ferme et 3 avec sursis pour Audrey Gendé et 3 ans ferme et 2 avec sursis pour Jérémy Malfois. A noter que pour les deux complices, aucun mandat de dépôt n'a été délivré à l'audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess