Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dégradation du centre de vaccination d'Audincourt : un adolescent de 16 ans interpellé

Deux jours après la coupure d'électricité volontaire du centre de vaccination d'Audincourt (Doubs), un adolescent de 16 ans a été interpellé ce mardi 20 juillet dans la soirée. Il est connu des services de police.

Le centre de vaccination d'Audincourt va rester surveillé par les services municipaux ces prochains jours.
Le centre de vaccination d'Audincourt va rester surveillé par les services municipaux ces prochains jours. © Maxppp - Lionel Vadam

Un adolescent de 16 ans a été interpellé ce mardi 20 juillet, comme révélé par Europe1, dans le cadre de l'enquête sur la coupure d'électricité volontaire dans le centre de vaccination d'Audincourt, dans le Doubs, survenue deux jours plus tôt. Les disjoncteurs d'alimentation électrique et le groupe électrogène de secours avaient été touchés. 

Connu des services de police

Selon le maire de la commune, Martial Bourquin, le jeune homme, qui aura 17 ans dans quelques jours, a été arrêté par l'équipe de police municipale qui surveille le site. L'adolescent "tournait autour des lieux", explique l'élu et a été reconnu par les agents municipaux. Selon nos informations, il n'aurait pas nié être à l'origine des coupures de courant.

L'interpellé est connu des services de police. Le parquet de Montbéliard ne souhaite pas communiquer sur le dossier pour le moment. Une surveillance renforcée des services de la mairie d'Audincourt va rester en place autour du centre de vaccination.  

Les doses touchées utilisables après les analyses, selon l'ARS

Environ 3 500 doses de vaccin Pfizer étaient stockées dans des réfrigérateurs dimanche. Elles ont été analysées par la pharmacie centrale de l'hôpital. "La bonne nouvelle, c'est que l'intégrité de ses vaccins a été préservée", indique ce mercredi Pierre Pribile, le directeur de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté. 

"Dans le contexte que nous connaissons, je ne peux que déplorer ce type d'attaques, ces centres sauvent des vies tous les jours, s'attaquer à ces centres, c'est s'attaquer à des vies humaines", a également réagi Pierre Pribile.

D'autres dégradations de centres de vaccination ont eu lieu ces derniers jours, notamment au chapiteau du centre d'Urrugne, dans le Pays Basque, qui aurait été volontairement incendié. A Lans-en-Vercors, en Isère, les locaux d'une salle des fêtes qui devaient servir de centre de vaccination ont été vandalisés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess