Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dégradations et trafic de drogue à St-Georges-d'Oléron : une bande de jeunes arrêtée

lundi 23 juillet 2018 à 17:21 Par Mélanie Domange, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Sur l'île d'Oléron, les gendarmes ont mis fin aux agissements de trois jeunes, deux garçons et une fille. Ils multipliaient les dégradations à St-Georges-d'Oléron. Et en plus, ils vendaient de la drogue, du cannabis à des collégiens et des lycéens. Un réseau qui se structurait.

Les 3 jeunes ont sévi à St Georges d'Oléron
Les 3 jeunes ont sévi à St Georges d'Oléron © Maxppp - David Thierry

Saint-Georges-d'Oléron, France

Des vélos cassés, des mobylettes ou des motos volés, des banques taguées... Depuis plusieurs semaines, à St-Georges-d'Oléron, trois jeunes faisaient régner un climat d'insécurité dans la ville. Ils géraient aussi un trafic de résine de cannabis. Les gendarmes de la communauté de brigade de l'île d'Oléron les ont interpellés la semaine dernière.

Le couple, un garçon d'une vingtaine d'années et sa compagne de 17 ans, ont été arrêtés à leur domicile de St Georges. Leur complice de 18 ans dans un jardin public de la commune. Le "cerveau" de la bande vient d'écoper d'un an de prison dont 6 mois avec sursis. Le deuxième garçon de 6 mois dont 3 ferme. La jeune fille, elle, passera devant un juge pour mineurs en septembre.

Un trafic de plus en plus structuré

Depuis plusieurs mois, les trois jeunes vendaient de la résine de cannabis à des lycéens surtout, mais aussi à des collégiens. Un trafic qui leur aurait rapporté plusieurs dizaines de milliers d'euros ces derniers mois. "Un réseau qui se structurait" selon le lieutenant Pierre Thoumelin, qui dirige la communauté de brigades d'Oléron. "Il y avait même des zones de deal, des points de vente réguliers"

Des jeunes se rassemblaient pour venir acheter leur cannabis. Des attroupements qui créaient un sentiment d'insécurité. Et "en plus, il y a eu des dégradations. Nous avons pu rapidement voir que tous les faits étaient liés et interpeller les trois jeunes." Les gendarmes ont découvert chez le couple 700 grammes de cannabis, 2.500 euros et un pistolet à grenaille.