Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Déjà 22 morts en zone urbaine dans l'Hérault, davantage que tout au long de l'année dernière

-
Par , France Bleu Hérault

Un peu moins d'une semaine après l'accident mortel de la Paillade au cours duquel une mère de famille a été tuée, une opération de contrôle de vitesse était organisé ce mardi à Montpellier, à l'entrée du quartier. La préfecture se dit préoccupée par le nombre de morts en zone urbaine.

En à peine 10 minutes, les policiers avaient déjà relevé quatre infractions graves
En à peine 10 minutes, les policiers avaient déjà relevé quatre infractions graves © Radio France - Salah Hamdaoui

Montpellier, France

Les policiers, nationaux et municipaux, se sont postés au niveau du rond-point Antonin-Artaud, sur l'avenue Pablo-Neruda qui longe le quartier de la Mosson, là où une mère de famille est morte fauchée par une voiture folle la semaine dernière. C'est une portion de route limitée à 50 km/h.

Vitesse et téléphones portables

En à peine 10 minutes, quatre infractions graves ont été relevées. De quoi désoler le major Patrick Zietek, le chef de l'unité sécurité routière à Montpellier : "On est en plein milieu d'un rond-point, tout le monde nous voit, il y a des appels de phares et tout et ça n'arrête pas n!" En une heure et demie, 19 infractions dont 12 liées à la vitesse. L'automobiliste le plus pressé roulait à 97 km/h.

Le nombre de morts en agglomération est dramatique, selon la préfecture

Le gros problème en ce moment dans l'Hérault, ce sont les accidents en ville. Déjà 22 morts. Davantage que sur l'ensemble de l'année dernière. Preuve du relâchement en agglomération, selon Mahamadou Diarra, le directeur de cabinet du préfet. "On a observé un certain nombre de comportements très à risque, de personnes qui sous couvert de festivités de toute nature, 14 juillet, matches de football, font absolument n'importe quoi et après se trouvent des excuses alors que leur comportement est à l'origine de morts ou d'accidents graves."