Faits divers – Justice

Délibéré en mars du jugement du maire FN de Beaucaire accusé de discrimination

Par Tony Selliez, France Bleu Gard Lozère jeudi 7 janvier 2016 à 22:19

Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire (Gard)
Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire (Gard) © Maxppp

Le maire FN de Beaucaire (Gard) Julien Sanchez comparaissait ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Nîmes.Il est accusé de discrimination par six commerçants du centre ville. Le jugement est mis en délibéré au 10 mars prochain.

Il faudra encore attendre jusqu'au mois de mars pour connaître le jugement du tribunal correctionnel de Nîmes, dans l'affaire qui oppose le maire FN de Beaucaire et six commerçants de sa ville, dans le Gard.

Au mois de juin 2015, juste au début du ramadan, Julien Sanchez avait pris deux arrêtés municipaux pour interdire l'activité des épiceries, primeurs, et commerces de distribution dans certains secteurs de Beaucaire entre 23h et 8h du matin. Motif avancé : des troubles à l'ordre public, des nuisances sonores.

Six commerçants ont déposé une plainte pour "entrave à l'exercice d'activité économique par dépositaire de l'autorité publique à raison de l'origine, l'ethnie ou la nationalité".

Compte-rendu d'audience au Tribunal Correctionnel de Nîmes

Si chacun des commerçants réclame 5 000 euros de préjudice, l'avocate du maire de Beaucaire en demande autant pour procédure abusive.

Le jugement est mis en délibéré au 10 mars prochain.

Partager sur :