Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une jeune clermontoise condamnée à 7 ans de prison pour avoir voulu commettre un attentat terroriste en France

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Janna C., une jeune radicalisée interpellée en 2016 à Clermont-Ferrand a été condamnée à 7 ans de prison, ce mercredi après-midi. Âgée de 18 ans au moment des faits, elle envisageait de commettre un attentat en France au nom de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).

Tribunal correctionnel de Paris
Tribunal correctionnel de Paris © Radio France - Margaux Stive

Batignolles, Paris, France

"Commettre un attentat, c'était banal." Les propos de cette jeune femme avaient ému le tribunal correctionnel de Paris, le 12 juillet dernier, lors de son procès. La jeune Clermontoise a été condamnée aujourd'hui à purger sept ans de prison pour avoir projeté de commettre un attentat sur le sol français au nom de l'organisation Etat Islamique. 

Le tribunal correctionnel a assorti cette peine d'une période de sûreté des deux tiers et prononcé son maintien en détention. Il a également ordonné un suivi socio-judiciaire pendant cinq ans. 

Elle donne "rendez-vous au paradis" sur Snapchat

Lors de l'audience le 12 juillet dernier, la jeune femme avait avoué les faits. "J'étais dans mon délire", avait-t-elle assuré devant les juges du tribunal correctionnel. Les enquêteurs avaient retrouvé sa trace en la poursuivant dans un autre dossier. Elle était jugée également pour avoir envisagé de partir en Syrie, ce que le tribunal n'a pas retenu. 

Sa complice également condamnée

Le tribunal a également ordonné un suivi socio-judiciaire de Janna pendant cinq ans. Une autre radicalisée, Djelika S., 25 ans, qui était très proche de Janna sur internet, a elle été condamnée à six ans d'emprisonnement. Cette jeune femme fragile avaient prévu deux attaques au couteau pour "tuer le maximum de personnes", des déclarations faites sans avocat et qui n'ont jamais été corroborées par l'enquête. Les juges l'ont par conséquent uniquement condamnée pour des velléités de départ en Syrie. Huit ans avaient été requis à son encontre.