Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La délinquance en hausse dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, a présenté ce lundi matin le bilan statistiques de la délinquance dans le département pour l'année 2019. La délinquance générale est en hausse de 6%, celle de proximité augmente de 7%. Le mouvement des gilets jaunes a eu un effet sur les chiffres.

Vol de collier dans la rue ( photo d'illustration)
Vol de collier dans la rue ( photo d'illustration) © Maxppp - Christian LANTENOIS

Le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, a dévoilé ce lundi les chiffres de la délinquance dans l'Hérault pour l'année 2019. "Ce n'est pas un bon cru, a t-il lâché d'entrée. La délinquance générale augmente de 6% et  la délinquance de proximité, celle que l'on voit tous les jours sur la voie publique, les cambriolages, les vols de véhicules, progresse de 7%".

Les villes de Béziers et Agde (-20 % pour la délinquance de proximité) affichent de bons résultats. À l'inverse, Montpellier passe de 27.000 faits constatés en 2018 à 31.000 l'an dernier. En zone gendarmerie, sur l'ensemble du département, le nombre de faits constatés est en hausse de 3,56 %. 

Il y a eu un "effet gilets jaunes", selon le général Jean-Valéry Lettermann, commandant le groupement de gendarmerie départemental de l'Hérault :  "D'abord il y a eu un déport des missions traditionnelles des gendarmes qui ont fait moins de patrouilles dans la profondeur du territoire pour se concentrer sur les points de manifestations des gilets jaunes, ensuite certains actes commis lors de ces manifestations augmentent les statistiques et enfin, les gilets jaunes ont libéré les inhibitions. On observe plus de passage à l'acte comme si la violence était permise."

Jean-Valéry Lettermann commandant le groupement de gendarmerie de l'Hérault "il y a eu un effet gilets jaunes"

Les violences intrafamiliales suivies de près 

Les violences intrafamiliales augmentent de près de 18% dans le département, passant de 2.759 faits constatés en 2018 à 3.253 l'année dernière. Ces violences sont-elles réellement en augmentation ou est-ce la conséquence des mouvements comme #BalanceTonPorc ? Le préfet Jacques Witkowski constate que "les langues se délient, que les femmes portent plainte plus souvent et que l'on fait davantage pour les écouter et les prendre en charge. 285 femmes et 186 enfants ont été accueillis et protégés par les services de l'État en 2019. À Montpellier, il existe deux appartements à disposition pour héberger les conjoints violents." 

Le préfet Jacques Witkowski au sujet des violences intrafamiliales mieux prises en compte

Au tribunal correctionnel de Montpellier, le nombre de comparution immédiate n'a pas été aussi élevé depuis 2014 avec 767 comparutions immédiates contre 690 en 2018. Au tribunal correctionnel de Béziers, le nombre explose : +66% en deux ans avec un total de 439 comparutions immédiates l'an dernier. 

Bilan 2019 de la sécurité routière 

Quelque 70 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Hérault en 2019 (comme en 2018) dont 17 piétons. Un accident sur deux est dû à l'alcool, la drogue et ou la vitesse

En revanche, le nombre d'accidents est en hausse de 11% l'an dernier, ils ont été moins graves dans l'ensemble puisque le nombre de blessés hospitalisés est en baisse de 7,5% par rapport à 2018. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess