Faits divers – Justice

Délinquance : la Manche reste l'un des départements les plus sûrs malgré une hausse des agressions

Par Camille Labrousse, France Bleu Cotentin lundi 23 janvier 2017 à 16:54

Une voiture de police en octobre 2016 (illustration)
Une voiture de police en octobre 2016 (illustration) © Radio France - Rémi Brancato

La Manche est le deuxième département le plus sûr de France, juste derrière le Cantal. La délinquance a été stable en 2016 par rapport à 2015, selon les chiffres présentés par la préfecture. En revanche, le nombre d'agressions physiques ou verbales est en augmentation.

Vous avez quatre fois moins de risque de vous faire voler votre voiture dans la Manche qu'ailleurs dans le pays. Les chiffres de la délinquance sont stables, comme l'a présenté la préfecture. Les gendarmes et policiers ont recensé précisément 14 153 faits de délinquance en 2016, quasiment la même chose que l'année précédente. Ces chiffres font de notre département le deuxième plus sûr de France, juste derrière le Cantal.

Les vols notamment sont en recul. Prenons les vols de voitures ou de motos : il y en a eu 1400 en 2016 contre 1558 l'année précédente.

En revanche, le nombre d'agressions est lui en augmentation. Première explication apportée par la préfecture : les gens portent plainte plus facilement, même pour des agressions verbales. Autre explication pour le préfet de la Manche, Jacques Witkowski : l'alcool.

Coup de poing, gifle, bousculade. la plupart du temps les individus ne comprennent même pas leur geste. C'est bien lié à cette désinhibition à cause de l'alcool.

Les accidents de la route en recul... mais pas les accidents mortels

Autres chiffres présentés par la préfecture, ceux de la sécurité routière. Les accidents corporels sont en recul dans le département. 558 personnes ont été blessées en 2016 contre 618 l'année précédente. En revanche, les accidents mortels sont en nette augmentation. Ils ont même explosé : un quart en plus en un an seulement. Trente-six personnes ont perdu la vie sur les routes de la Manche en 2016 contre 29 en 2015. Les conducteurs et leurs passagers sont évidemment en première ligne mais les piétons sont également souvent victimes comme l'explique Olivier Marmion, le directeur de cabinet du préfet de la Manche.

Bien souvent, il s'agit d'un manque de vigilance. En plus les blessures sont plus graves quand on parle de piétons.

Pour ce qui est des automobilistes, l'alcool, la vitesse et le refus de priorité restent le trio infernal responsable de la plupart des accidents mortels. Les forces de l'ordre ont déjà multiplié les contrôles : 1200 permis ont été suspendus l'an dernier dans la Manche. La tolérance zéro reste en vigueur. Mais au bout d'un moment, les pouvoirs publics ne peuvent plus faire grand chose pour faire reculer la mortalité routière. Ils en appellent donc à la vigilance et à la concentration de chacun sur la route.

Lire aussi : Violences et cambriolages : le bilan 2016 en Normandie