Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Démantèlement d'un trafic de cocaïne en milieu rural en Haute-Saône

mercredi 30 janvier 2019 à 18:23 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

Cing personnes ont été interpellées lundi, leur garde à vue a été prolongée mardi, pour une présentation devant le juge d'instruction aujourd'hui. Ces personnes avaient monté un trafic de cocaïne avec une vingtaine de clients en Haute-Saône, trois ont été placées en détention provisoire.

Le procureur de la république de Vesoul Emmanuel DUPIC montre sur la carte la distance entre les lieux du trafic et le quartier Planoise à Besançon d'où provenait la cocaïne de ce trafic rural.
Le procureur de la république de Vesoul Emmanuel DUPIC montre sur la carte la distance entre les lieux du trafic et le quartier Planoise à Besançon d'où provenait la cocaïne de ce trafic rural. © Radio France - Jean-François Fernandez

Vesoul, France

La gendarmerie de Haute-Saône a démantelé un trafic de cocaïne en milieu rural sur le secteur de Gray, Marnay, Pesmes Dampierre sur Salon. Cinq personnes ont été interpellées lundi, leur garde à vue a été prolongée mardi, pour une présentation devant le juge d'instruction aujourd'hui.

Il s'agit de personnes de 23 à 31 ans qui avaient organisé un petit réseau local de vente de produits stupéfiants en provenance du quartier Planoise à Besançon. 

L'enquête avait débuté en février 2018

Trois personnes ont été placées en détention provisoire, une moins impliquée a été placée sous contrôle judiciaire. Dans ce groupe, deux personnes résident à Gray, et Dampierre-sur-Salon en Haute-Saône, les trois autres à Besançon.  Un homme de 31 ans, le seul inséré à avoir un travail a été placé exceptionnellement sous bracelet électronique avec sorties autorisées uniquement du lundi au vendredi pour travailler. Le plus jeune, âgé de 23 ans, était en détention (pour des faits de trafic de stupéfiants) à Besançon au début de l'enquête. Pendant sa détention, des complices lui balançaient par-dessus les murs 25 à 50 grammes de cannabis tous les 15 jours pour son réseau en maison d'arrêt, et à sa sortie courant 2018 il a repris son trafic sur la Haute-Saône.  

Ce petit groupe avait une vingtaine de clients en milieu rural, sur le secteur de Gray, Marnay, Pesmes et Dampierre-sur-Salon.  Le trafic porte sur la revente durant cette période d’environ 10.000 euros de cocaïne et un peu moins de 8.000 euros de cannabis. 

"Un réseau de fourmi", Emmanuel DUPIC, procureur de la république de Vesoul.

Pour le procureur de la république de Vesoul Emmanuel DUPIC, le trafic de cocaïne en milieu rural n'est plus une nouveauté, il s'agit d'un trafic de fourmi. Les membres de ce réseau comparaîtront plus tard devant le tribunal correctionnel de Vesoul. Les clients de ce réseau ont une réponse judiciaire au cas par cas. En cas de récidive il y a convocation devant le tribunal correctionnel, pour les personnes inconnues des services la condamnation est un stage payant auprès de l'association ANPAA de Vesoul, c'est l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.