Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Démantèlement en Catalogne d'un centre appel qui fournissait des prostituées à des clients français

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu Hérault, France Bleu

Trois personnes dont un hôtelier ont été arrêtées à Perpignan dans le cadre du démantèlement d'un vaste réseau international de prostitution forcée. C'est un centre d'appel basé prés de Barcelone qui permettait la prise de rendez-vous pour des clients résidant dans toute la France.

Un réseau de prostitution fonctionnant entre la France et la Catalogne vient d'être démantelé grâce à une opération conjointe des polices nationales française et espagnole. Selon un communiqué des enquêteurs espagnols, 13 suspects ont été arrêtés ce mardi en France, en Espagne, en Italie ainsi qu'en Roumanie. Les interpellations sur le territoire français se sont notamment déroulées à Perpignan où selon les informations de France Bleu Roussillon, ce sont trois personnes qui ont été arrêtées, un homme, une femme ainsi qu'un hôtelier suspecté d'avoir fourni des chambres au réseau de prostitution. Un appartement a notamment été perquisitionné sur l'avenue Georges-Guynemer.

L'enquête avait démarré au mois de juin 2020 après le témoignage de deux Colombiennes. Les deux jeunes femmes s'étaient présentées au commissariat de police de Montpellier, expliquant avoir fui un appartement où elles étaient retenues de force et contraintes à la prostitution.

Les rendez vous organisés depuis la Catalogne

Après plusieurs mois de travail, les policiers français sont parvenus à remonter la filière pour se rendre compte que le réseau de prostitution agissait depuis la Catalogne, avec une clientèle basée en France. Le système fonctionnait grâce à un centre d'appel  installé dans une maison de l'Hospitalet de Llobregat dans la banlieue de Barcelone. C'est là que les appels des clients en provenance de la France atterrissaient. La prise de rendez vous pouvait alors se faire, dans des appartements ou des hôtels situés dans plusieurs villes françaises.

Le réseau composé de plusieurs membres d'une même famille colombienne faisait appel à de jeunes femmes sud-américaines. Des victimes que les trafiquants faisaient venir en Espagne, avec des promesses de travail dans la garde d'enfants ou le nettoyage. Mais une fois arrivées en Europe, les papiers étaient confisqués et les jeunes femmes étaient contraintes à la prostitution en France. La police française a recensé pour le moment 33 femmes qui étaient victimes de cette exploitation sexuelle, mais les enquêteurs estiment que le nombre de femmes pourrait être en réalité beaucoup plus élevé.

Gros dispositif policier pour perquisitionner le centre d'appel

Dans la vidéo diffusée par la police espagnole, on voit les forces de l'ordre intervenir ce mardi dans cette maison qui servait de centre d'appel dans la banlieue de Barcelone. Le site était doté d'une quarantaine de lignes téléphoniques pour permettre la prise de rendez vous avec les prostituées. Les enquêteurs ont saisi sur place une somme de 18.000 euros en liquide.

Parmi les treize suspects arrêtés lors de cette opération internationale figurent les personnes qui, au sein du réseau, étaient chargées de l'accueil des prostituées arrivant d'Amérique du sud et de leur transfert vers la France de manière clandestine.

Le réseau travaillait grâce à des sites internet, permettant ensuite aux clients d'appeler depuis l'hexagone sur des numéros téléphone français. Les appels étaient directement transférés en Catalogne. Outre la banlieue de Barcelone, une partie du réseau opérait également dans la station balnéaire de Rosas sur la Costa Brava.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess