Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'accident du TGV Est à Eckwersheim

Déraillement du TGV d'Eckwersheim : la SNCF devrait être mise en examen

vendredi 10 novembre 2017 à 16:17 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

La SNCF et sa filiale Systra devrait être mises en examen les 18 et 20 décembre, révèle le journal Libération ce vendredi, deux ans après le déraillement d'une rame d'essai du TGV à Eckwersheim (Bas-Rhin). L'accident a fait 11 morts.

Une rame d'essai du TGV a déraillé le 14 novembre 2015 à Eckwersheim, faisant 11 morts.
Une rame d'essai du TGV a déraillé le 14 novembre 2015 à Eckwersheim, faisant 11 morts. © AFP - Frederick Florin

Eckwersheim, France

Selon le journal Libération, la SNCF et Systra sont convoquées par le juge d'instruction le 18 et 20 décembre dans l'affaire du déraillement d’une rame d’essai du TGV Est, le 14 novembre 2015 à Eckwersheim, près de Strasbourg. 11 personnes sont mortes dans l'accident dû à une vitesse excessive, 53 ont été blessées.

La convocation reçue par les deux entreprises a été envoyée à "des fins de mise en examen pour homicide et blessures involontaires", selon Libération. Cela fait suite aux conclusions définitives du rapport d'expertise remis au juge en octobre 2017. Elles révèlent notamment que l'équipe de conduite n'avait pas les compétences requises pour effectuer les essais et que Systra, la filiale de la SNCF a demandé à l'équipage de procéder à des essais en sur-vitesse.

Dans ce dossier, deux salariés de la SNCF et un salarié de Systra ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires en octobre 2016.

Guillaume Pepy et Patrick Jeantet, les PDG des branches Mobilités et Réseau de la SNCF, se rendront mardi 14 novembre à 14h à Eckwersheim, dans le Bas-Rhin, pour un hommage aux victimes de l'accident de TGV.