Faits divers – Justice DOSSIER : L'accident du TGV Est à Eckwersheim

Déraillement du TGV Est : la SNCF convoquée par la justice en vue d'une mise en examen

Par Typhaine Morin, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu samedi 11 novembre 2017 à 13:53

11 personnes sont mortes dans le déraillement du TGV Est le 14 novembre 2015
11 personnes sont mortes dans le déraillement du TGV Est le 14 novembre 2015 © Maxppp -

C'est la SNCF qui le confirme ce samedi : le groupe ferroviaire est convoqué le 20 décembre par le juge chargé de l'enquête sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV Est, en novembre 2015 à Eckwersheim. Onze personnes avaient été tuées. La SNCF pourrait être mise en examen.

Le journal Libération l'affirmait vendredi, la SNCF le confirme ce samedi. Le groupe ferroviaire est convoqué le 20 décembre par la justice en vue d'une éventuelle mise en examen. Sa filiale, Systra, qui s'occupe des essais, est également convoquée, le 18 décembre. Ce rendez-vous avec le juge chargé de l'enquête sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV Est intervient plus de deux ans après l'accident qui a fait 11 morts et 53 blessés.

Homicides et blessures involontaires

Dans cette enquête, menée sous l'autorité de juges d'instruction du pôle "Accidents collectifs" du tribunal de grande instance de Paris, deux employés de la SNCF et un salarié de Systra ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires et placés sous contrôle judiciaire en octobre 2016.

Une expertise du Bureau d'enquête sur les accidents (BEA) a pointé une vitesse excessive comme cause du déraillement. Le train avait abordé une courbe à 265 km/h, alors que la vitesse prescrite pour cet essai était de 176 km/h, selon l'enquête du BEA. Au point de déraillement, il circulait à 243 km/h.