Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Derby Tours/Orléans : les premières sanctions tombent après les affrontements entre supporters

mardi 31 juillet 2018 à 18:56 Par Eric Normand, France Bleu Orléans et France Bleu Touraine

Le 23 février dernier, des affrontements avaient éclaté entre supporters de Tours et Orléans quelques heures avant le derby de ligue 2. Une quarantaine d'individus ont semé la pagaille en centre-ville de Tours. Des interdictions de stade sont en train d'être prononcées.

25 supporters d'Orléans pourraient être interdits de stade.
25 supporters d'Orléans pourraient être interdits de stade. © Radio France - Johann Gand

Tours, France

Le 23 février dernier, une quarantaine de supporters d'Orléans en étaient venus aux mains avec des supporters de Tours place Plumereau. C'était vers 18 heures, soit deux heures avant le derby qui avait opposé les deux clubs au stade de la vallée du Cher. Des commerces avaient subi d'importantes dégradations, et les forces de l'ordre étaient intervenues pour interrompre une bataille rangée dans les  rues tourangelles. La police avaient procédé à de nombreuses interpellations. Vingt-huit supporters de Tours et d'Orléans avaient été interpellés.

Des interdictions de stade pour des supporters tourangeaux

Les premières sanctions commencent à tomber. La préfecture d'Indre-et-Loire annonce que "dix supporters du FC Tours sont interdits de stade par arrêté préfectoral, pendant 18 mois." Décision prise le lundi 30 juillet. 

Qu'en est-il des supporters orléanais ? 

Les dossiers sont maintenant entre les mains de la préfecture du Loiret. "Mais l'instruction n'est pas encore close" nous explique-t-on. 25 procédures ont été engagées. Les témoignages contradictoires sont en train d'être recueillis, avant les éventuels arrêtés préfectoraux. Des supporters orléanais seront en toute vraisemblance également concernés par ces interdictions de stade qui peuvent aller jusqu'à 24 mois.