Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Derniers jours de sollicitations pour les grands-parents "Chic-Ouf" pendant les vacances

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Les grands-parents sont parfois beaucoup sollicités pendant les vacances scolaires. Ils gardent régulièrement leurs petits-enfants, entre grand plaisir et petits tracas.

Julia et Annie passent une semaine de vacances
Julia et Annie passent une semaine de vacances © Radio France - Aurélie Lagain

On les appelle les "Chic-Ouf !" : Ce sont les grands-parents mis à contribution encore cet été, et qui évoquent leur petits-enfants comme ça : "chic ils arrivent, ouf ils s'en vont!". Quand les parents ne sont pas en vacances, quand il n'y a pas l'option colonie de vacances ou centre de loisirs, le séjour chez papi-mamie fait souvent partie de la panoplie... Et pourtant selon un sondage OpinionWay pour Belambra, datant de 2015, pour deux tiers des Français, accueillir ses petits-enfants serait pour les grands-parents une "corvée" !

Mais c'est une partie de plaisir pour Annie à Concarneau, sa petite-fille Julia arrive pour une semaine, quand sa maman sera revenue en région parisienne. Au programme, musées, balades, plages, se réjouit la grand-mère : "C'est super, aussi bien pour le papi que pour moi... C'est _que du bonheur"_.

Au programme aussi, balade et pêche en mer, "tout ce qu'on ne pourra pas lui offrir, parce qu'on rentre sur Paris", explique la maman.  Julia se réjouit de faire des choses qu'elle ne fait pas avec ses parents : "Des fois c'est trop cher, ils ne veulent pas". Mais papi et mamie veulent bien. Autre atout d'être chez les grands-parents, la petite sœur de trois ans, elle rentre aussi à Paris.

Mireille a sa petite-fille Alice pour la soirée, c'est la fillette qui lui a demandé la veille par téléphone. Mireille est heureuse de l'avoir à la maison, elle garde ses petits-enfants depuis 25 ans, mais il ne faut pas abuser :"Pas trop long, une semaine c'est bien! Un repos d'une semaine, quinze jours et après on remet ça." 

"Je suis contente de les voir et après un moment je me dis que je suis bien quand je suis tranquille!" - Françoise garde ses petits-enfants chez eux

"Il ne faut pas abuser", renchérit Benoît, père de famille, "des petites séquences de trois-quatre jours, cinq-six jours. On plannifie avant l'été, c'est une grosse organisation, parce que les grands-parents ont une vie aussi, il faut s'assurer de leur disponibilité!"

C'est toujours une grande joie pour Françoise, qui va chez ses enfants, garder la nouvelle génération, mais ce sont aussi des tracas : "On est sur le qui-vive ! On retrouve des responsabilités de quand ils étaient tout petits. Quand ils ne mangent pas, ne dorment pas, se réveillent, quand ils pleurent... Je suis contente de les voir et après un moment je me dis que je suis bien quand je suis tranquille!"