Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des animaux dérobés dans une mini-ferme destinée aux enfants en difficulté à Villeneuve-lès-Avignon

La mini-ferme "Aux poneys de Delphine" a été cambriolée mi-février à Villeneuve-lès-Avignon (Gard). Les malfaiteurs ont volé des moutons et des poules. Depuis, les habitants de la commune prêtent main forte à l'association de médiation animale.

 Gare à vous ! Scar et Maléfique, le couple d'oies, sont les nouveaux garde-du-corps de la mini-ferme de Léonore.
Gare à vous ! Scar et Maléfique, le couple d'oies, sont les nouveaux garde-du-corps de la mini-ferme de Léonore. © Radio France - Laurence Méride

"Le bénévole qui vient nourrir les poneys le matin m'appelle en catastrophe en me disant qu'il n'y a plus de poneys, plus de chèvres, plus de poules, plus de moutons, rien !" Delphine Guenault se réveille en panique le mardi 16 février. Dans la nuit, des inconnus sont entrés par effraction dans la mini-ferme "Aux poneys de Delphine" située dans la plaine de l'Abbaye à Villeuneuve-lès-Avignon (Gard). "Ils ont fractionné la porte de la sellerie, heureusement ils n'ont rien volé. Je pense qu'ils ont frappé notre ânesse parce qu'elle boitait, on a dû la soigner avec de l'argile. Tous les enclos étaient ouverts et les animaux étaient dehors.

Delphine Guenault raconte le moment où elle a découvert que ses animaux ont été enlevés.

À l'aide des bénévoles, la fondatrice de la ferme récupère tous les poneys, un petit âne et deux chèvres. Mais le bilan est lourd. Au total, les malfaiteurs se sont emparés de deux chèvres, deux moutons, un petit âne, toutes les poules de la basse-cour et tous les lapins qui participaient à la médiation animale. 

"Ils nous ont fait des dons de poules, de chèvres. On en a pleuré." - Delphine, bénévole de la mini-ferme

"Je ne sais pas ce que j'aurais fait à leur place, s'exclame Yves, faire des choses comme ça ce n'est pas normal du tout !" Cet habitant de Villeneuve-lès-Avignon est venu ce dimanche matin accompagné de sa femme Mado, pour faire un don.

"On a amené deux sacs de pains dures, un panier d'épluchures pour nourrir les ânes et je viens de faire un chèque de 200 euros qui leur permettra, je l'espère, d'acheter de nouveaux animaux" confie Mado.

"C'est une association qui s'occupe beaucoup d'enfants qui ont des problèmes et les animaux ça apporte tellement à nos enfants donc j'ai estimé normal de faire un don", ajoute Mado. 

Une bouleversante solidarité

"J'étais en stress mais l'élan de solidarité qui a suivi l'effraction m'a rassuré", avoue Delphine Guenault. Cette assistante maternelle de métier raconte que tous les Villeneuvois et les habitants alentours se sont manifestés. 

De nombreuses personnes précaires se sont mobilisées. "Ils voulaient nous remercier parce qu'ils me disent qu'on leur a permis de profiter d'un peu de verdure alors qu'ils sont souvent enfermés dans de petits appartements. Ils nous ont fait des dons de poules, de chèvres. On en a pleuré.

Un élan de solidarité pour la mini-ferme de Léonore

"Ce qui nous a encore plus touché c'est le petit Lucas, 5 ans, (pleurs), qui a cassé sa tirelire pour nous donner un petit billet de 5 euros." L'association a recueilli 600 euros de dons. Cet argent leur a permis de racheter des oies, un lapin et quelques cochons d'Inde, mais aussi à renforcer la sécurité de la mini-ferme : des caméras de surveillance ont été ajoutées et des cabanons sont en construction afin de mettre les animaux à l'abri.

"La police municipale fait des rondes. Elle intercepte les personnes qui prennent des photos sur le bord de la route parce que maintenant on suspecte tout le monde et c'est compliqué pour nous de perdre nos animaux."

Aucun poney n'a été volé par les malfaiteurs, seuls des moutons, des lapins et des poules. Delphine soupçonne un vol alimentaire et n'a donc pas racheté de moutons.
Aucun poney n'a été volé par les malfaiteurs, seuls des moutons, des lapins et des poules. Delphine soupçonne un vol alimentaire et n'a donc pas racheté de moutons. © Radio France - Laurence Méride

L'association à but non-lucratif ne compte en effet que des bénévoles. "Personne n'est rémunéré. L'entrée est de deux euros. On nourrit les animaux avec les tours d'ânes et les tours de poneys. On ne fait ça que pour faire plaisir aux enfants."

Des ânes qui reconstruisent les enfants

"Aux poneys de Delphine" est une ferme créée il y a huit ans. En 2019, Anne Gonzalez et Delphine Guenault lance l'association La Li-Anne et fonde une mini-ferme de médiation animale, sous l'impulsion de Léonore, la fille d'Anne.

"Nous accueillons beaucoup d'enfants maltraités ou des réfugiés avec des passés difficiles. Grâce à la mini-ferme, grâce aux relations qu'ils nouent avec les ânes, ils lâchent tout" explique Anne Gonzalez, professeure des écoles à Villeneuve-lès-Avignon. 

Léonore, neuf ans, explique le concept de la médiation animale par les ânes

À travers la médiation animale, La Li-Anne a pour objectif d'aider les enfants à se reconstruire, de créer du lien, de réduire le stress et d'apporter du bien-être par les ânes. "En fonction du profil de chaque enfant, on aménage des sessions de médiation." 

Delphine Guenault, Anne Gonzalez et les bénévoles de l'association attendent toujours les analyses des caméras de surveillance. Une plainte a été déposée à la police. "Nous, tous ce que l'on souhaite c'est que la mini-ferme de Léonore  soit le paradis des enfants donc on a investit nos fonds personnels dans cette association et on souhaite qu'elle perdure." conclut Delphine. 

Si vous voulez faire un don : rendez-vous sur le site internet Helloasso.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess