Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Des armes de guerre à Portes-lès-Valence dans la Drôme

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

C'est le résultat le plus significatif dans la Drôme depuis le début de l'état d'urgence et la réalisation de perquisitions administratives. L'occupant du logement où les armes ont été découvertes a été placé en garde à vue.

C'est la découverte la plus importante dans la Drôme depuis les attentats et le déclenchement de perquisitions administratives. Ce jeudi matin, la perquisition visait un habitant de Portes-lès-Valence. Et la fouille a donné des résultats. Trois armes à feu ont été saisies : une mitraillette sten et un fusil daté de la seconde guerre mondiale qui sont des armes de guerre ainsi qu'un pistolet 7.65 de marque mauser. Les policiers ont également découvert plusieurs chargeurs approvisionnés, environ 400 munitions, des sabres japonnais, des couteaux de chasse, des machettes ainsi qu'une paire de menottes appartenant à la police nationale.

Une photo de Salah Abdeslam dans sa voiture

L'occupant du logement, un homme de 41 ans déjà surveillé et qui affiche son islamisme radical, a été placé en garde à vue. Pourquoi ces armes chez lui ? Pour quelle utilisation ? A-t-il un lien avec le terrorisme ? La fiche de recherche de Salah Abdeslam, l'un des auteurs présumés des attentats du 13 novembre, a été retrouvée il y a quelque temps dans la voiture du Drômois. Ce document, plastifié, était glissé dans son pare-soleil.

Rien dans le parcours connu du quadragénaire ne laisse supposer de lien avec le terrorisme. L'homme a déjà été condamné mais il y a plusieurs années et pour de la délinquance de droit commun (infractions routières et fraudes aux prestations sociales).

Le travail des enquêteurs est maintenant  de vérifier si ces armes ont déjà servi à des braquages ou si l'homme envisageait un acte terroriste. Sa garde à vue pourrait être prolongée jusqu'à samedi. 

Deux autres perquisitions ont été menées simultanément dans la Drôme ce jeudi matin, ce qui porte à vingt-huit le nombre d'opérations dans le département depuis l'activation de l'état d'urgence. En Ardèche, vingt-cinq perquisitions ont déjà été menées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu