Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des associations caritatives des Landes victimes des faux steaks hachés

-
Par , France Bleu Gascogne

Les antennes landaises des Restos du Coeur, du Secours Populaire et de la Banque Alimentaire ont reçu ces derniers mois de faux steaks hachés. Ces produits, qui ne contenaient quasiment pas de viande, ont depuis été retirés et la justice a été saisie.

De faux steaks hachés ont été fournis à des associations d'aide aux plus démunis - Image d'illustration
De faux steaks hachés ont été fournis à des associations d'aide aux plus démunis - Image d'illustration © Maxppp - Jean-Blaise Hall

Département Landes, France

Des associations caritatives des Landes ont, elles aussi, été victimes de l'affaire des faux steaks hachés, qui a éclaté la semaine dernière en France. A l'échelle du pays, 780 tonnes de faux steaks ont été fournis à des associations d'aide aux plus démunis. Ces produits, dont l'achat avait été financé par un fonds d'aide européen, ne contenaient quasiment pas de viande, mais surtout du gras, de l'amidon et du soja. Si ces steaks hachés ne présentaient pas de risques pour la santé, leur distribution a néanmoins été stoppée et la justice a été saisie.

Dans les Landes, trois associations sont victimes de cette arnaque : les antennes landaises des Restos du Coeur, du Secours Populaire et de la Banque Alimentaire. A la Banque Alimentaire des Landes, on explique avoir donné, dans un premier temps, ces steaks aux familles bénéficiaires avant de stopper la distribution dès que l'alerte nationale a été émise. 

Au Secours Populaire des Landes, les bénévoles ont, eux, refusé dès le départ de distribuer ces produits. "On a constaté que ces steaks étaient blanchâtres, ils avaient une drôle de couleur. Ils étaient congelés, et en sortant du congélateur, ils étaient déjà avec une espèce de pellicule blanchâtre qui était bizarre. On a tout fichu à la poubelle" explique Françoise Poggi, présidente du comité du Secours Populaire à Mont-de-Marsan. L'association landaise a immédiatement signalé ces steaks aux instances nationales. L'affaire a d'ailleurs été découverte parce que, en France, plusieurs associations ont alerté les autorités sur l'aspect étrange des steaks fournis aux plus démunis.

Au Secours Populaire des Landes, ce sont 520 kilos de faux steaks qui ont été reçus, avant d'être détruits. "On a tous été outrés. C'est quand même grossier, et honteux, de penser qu'il y a des gens qui se font du fric sur le dos des pauvres gens. Nous on est tous bouleversés par cette affaire" réagit Françoise Poggi.