Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

PHOTOS - Des cadres de vélo, un chauffe-eau, des canettes... voilà ce que ces Tourangeaux pêchent dans le Cher

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Des pêcheurs tourangeaux lancent régulièrement leurs aimants pour dépolluer le Cher des vélos, canettes ou des objets d'électroménagers qui y sont jetés. Des déchets qu'ils remontent et qu'ils emmènent à la déchetterie.

Ce cadre de vélo a été pêché à l'entrée de Joué-lès-Tours, du côté du quartier des Deux Lions.
Ce cadre de vélo a été pêché à l'entrée de Joué-lès-Tours, du côté du quartier des Deux Lions. © Radio France - Yvan Plantey

Tours, France

"La mer c'est dégueulasse, les poissons baisent dedans !" lançait Renaud. Ces pêcheurs tourangeaux ont d'ailleurs constaté qu'il n'y avait pas que des poissons dans le Cher. Il est une véritable poubelle !

De plus en plus, en France, il est fait état de pêches où des obus, des munitions, ou des armes anciennes sont remontés. C'était d'ailleurs arrivé début septembre en Touraine, quand deux habitants d'Esvres-sur-Indre avaient pêché une grenade puis un obus, coup sur coup, dans l'Indre.

Depuis plusieurs semaines, ces Tourangeaux lancent leurs aimants dans les cours d'eau de Touraine et leur pêche est souvent concluante. Ils remontent des chaînes ou des cadres de vélo, des canettes de bière, et même un chauffe-eau " que nous avons dû laisser au bord du Cher car on a besoin d'un treuil mécanique pour le sortir ", indique Johan, l'un des pêcheurs tourangeaux.

Ils ont dû s'y mettre à deux pour sortir cette grille alourdie par le béton. - Radio France
Ils ont dû s'y mettre à deux pour sortir cette grille alourdie par le béton. © Radio France - Yvan Plantey

Tous les déchets que ces Tourangeaux remontent sont emmenés à la déchetterie. " _On ne se fait vraiment pas beaucoup d'argent_, la tonne d'acier nous est payée 70 euros et on fait du 100 ou 200 kilos par après-midi ", remarque Johan.

Une chaîne de vélo. - Radio France
Une chaîne de vélo. © Radio France - Yvan Plantey
Ces pêcheurs lancent leur aimant à une dizaine de mètres avec des cordes spéciales très résistantes. - Radio France
Ces pêcheurs lancent leur aimant à une dizaine de mètres avec des cordes spéciales très résistantes. © Radio France - Yvan Plantey
L'une des nombreuses pêches de ces Tourangeaux dans le Cher. - Aucun(e)
L'une des nombreuses pêches de ces Tourangeaux dans le Cher.

Il faut tout de même rappeler que la pratique est légale même s'il faut l'autorisation du propriétaire s'il s'agit d'un terrain privé, et de l'État s'il s'agit d'un cours d'eau. Les autorités tentent pourtant d'interdire la pêche à l'aimant en s'appuyant sur une loi du 18 décembre 1989. Elle dispose que les cours d'eau sont la propriété de l'État et, donc, ceux qui les fouillent doivent demander une autorisation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu